Google fermera Google Reader le premier juillet

Google fermera Google Reader le premier juillet

10

google reader descary Google fermera Google Reader le premier juillet

Mauvaise nouvelle pour tous ceux qui comme moi utilisent Google Reader. Ce service de Google qui permettait de gérer et consulter les abonnements aux sites supportant le protocole RSS ferme le 1er juillet prochain.

google reader descary 1 Google fermera Google Reader le premier juillet

Lancé en 2005, Google Reader était l’une des meilleures applications pour gérer les fils RSS. L’une des fonctionnalités que je préférais sur Reader, c’était la capacité qu’avait cette application d’emmagasiner l’information. Lorsque vous faites une veille, il est parfois utile de revenir sur des publications passées pour étayer un billet ou une analyse.

Google Reader pouvait être utilisé depuis plusieurs applications. Par exemple, sur l’iPad il était possible d’utiliser Reader depuis Flipboard, Reeder ou Feedly. Dommage, cette décision de Google. Reader n’était certainement pas un service qui possédait un design d’avant-garde, mais il était extrêmement efficace. Si vous utilisez Reader, vous pouvez récupérer vos données depuis Google Takeout. De mon côté, je retourne chez Netvibes.
Benoit Descary

Via le blog de Google Reader

10 Commentaires

  1. C’est une triste nouvelle qui ne me surprend pas. Google nous habitue au ménage de certaines applications qui vieillissent mal.

    C’est peut-être pour favoriser Google + ;-)

    Je pense que c’est Twitter et Facebook qui vont récupérer encore ces minutes que bien des internautes consacraient à la veille.

    Moi c’est mes fils de podcast qui fonctionne sur mon Android qui vont me manquer.

  2. Tout un coup de masse dans le front cette nouvelle! Surtout considérant l’intégration de reader dans de nombreuses applications. Faut voir les réactions de consternation sur les sites anglophones qui ont annoncé la nouvelle plus tôt. Disons que le perte des options de partage (pour favoriser uniquement Google plus) a déçu plusieurs et a pu contribuer à la baisse de fréquentation. Espérons que le service sera repris par d’autres parce que pour moi netvibes n’est pas une alternative convaincante…

  3. En cherchant, il semble que Feedly ont prévu le coup (We have been working on a project called Normandy which is a feedly clone of the Google Reader API – running on Google App Engine. When Google Reader shuts down, feedly will seamlessly transition to the Normandy back end. So if you are a Google Reader user and using feedly, you are covered: the transition will be seamless.). Il y aura donc des solutions de migration possible.

  4. Pffff ! Assez désagréable cette Google-manie de fermer ainsi certains services. C’était très bien ce Reader: va falloir effectivement se diriger ailleurs. Cela existe encore Netvibes ? Avec une version iPad ?

  5. Bonjour Benoit. De mon côté, en terme de gestion de RSS avec in bon vieil envoi par mail, j’utilise blogtrottr.com . A tester :). Ermanno

  6. Plus génant quand même dans la même annonce de Google, l’annonce le passage de CalDav en accès réduit au développeur sur Whitelist. Cela sent mauvais un Google qui se replie sur lui même au point de foutre en l’air les protocoles ouverts qu’ils supportaient jusque là.

  7. Bon, c’était la mauvaise nouvelle du jour ça. Afin de prévenir ce type de (très gros) désagrément peut-être devrait-on immédiatement délaisser Google Search pour Bing, Gmail pour Yahoo Mail, Google Drive pour Sky Drive, etc.

    Google commence sérieusement à me faire suer avec ces fermetures. On a déjà perdu l’excellente Google Toolbar pour Firefox, le super Desktop Search, et les sympathiques blocs-notes et Bookmarks et j’en oublie certainement. Mais Reader, c’est un gros morceau.

    Ça me fâche d’autant plus que Google impose à ses utilisateurs par gavage son Google+, un service qui n’est pas foutu de s’imposer naturellement, que peu de monde utilise (ou même connaissent) et pour lequel on se demande encore « à quoi ça sert? » (bien que je lui reconnaisse quelques qualités).

    M’enfin, je compte sur Benoît (désolé pour la pression!) pour nous suggérer d’autres services aussi efficaces et versatiles que Google Reader.

Laisser un commentaire