Le cofondateur de Twitter lance Jelly, un service de questions-réponses visuel

Le cofondateur de Twitter lance Jelly, un service de questions-réponses visuel

5

jelly iphone android Le cofondateur de Twitter lance Jelly, un service de questions réponses visuel

Biz Stone, le cofondateur de Twitter a dévoilé son tout dernier projet. Il se nomme Jelly, c’est en quelque sorte un service de questions-réponses visuel.

Il existe déjà plusieurs services similaires tels que Quora et dans une certaine mesure Twitter. La particularité de Jelly, c’est que c’est un service de questions-réponses visuel qui fonctionne uniquement depuis un iPhone ou un smartphone Android.

jelly question Le cofondateur de Twitter lance Jelly, un service de questions réponses visuel

Pour utiliser Jelly, vous créez votre compte en vous connectant à Facebook ou Twitter. Une fois cette étape franchie, en principe vos questions pourront être répondues par les membres de votre réseau. Sur Jelly, les questions que vous posez doivent être accompagnées d’une photo. Il est possible de l’annoter pour mettre l’emphase sur la portion de l’image.

jelly reponse Le cofondateur de Twitter lance Jelly, un service de questions réponses visuel

Dans sa forme actuelle, Jelly est assez limité. En fait, selon ses fondateurs, Jelly peut être utile pour trois types de questions: Qu’est-ce que c’est? Comment résoudre ce problème? et Est-ce que je devrais acheter ceci ou cela? Contrairement à Quora où les réponses peuvent être assez longues et même très longues, sur Jelly vous avez une contrainte similaire à celle de Twitter. Vous êtes limité à des questions-réponses d’environ 200 caractères.

Intéressant ce Jelly? Il est évidemment trop tôt pour le dire. Son succès dépendra évidemment du nombre d’adhérents, mais surtout du nombre de personnes qui répondront aux questions posées par les utilisateurs. Pour l’instant, Jelly demeure une curiosité. Disponible en version iOS et Android.
Benoit Descary

Liens:
Téléchargez: Jelly iOSJelly Android
Via : Le blogue de Jelly

5 Commentaires

  1. Le problème avec Quora, si je me souviens bien, c’est qu’ils interdisent des discussions dans d’autres langues que l’anglais. Espérons qu’ils ne tombent pas dans le même piège.

Laisser un commentaire