Pinterest, un phénomène passager ou durable?

Pinterest est sans doute le sujet de l’heure sur le Web. Cette plateforme sociale qui pour l’instant est uniquement accessible sur invitation et dont l’auditoire est majoritairement féminin bouleverse la façon d’échanger des idées et des liens sur le Web.

Pinterest Logo Pinterest, un phénomène passager ou durable?

Pinterest bouleverse les idées reçues
Jusqu’à présent, la majorité des plateformes sociales qui connaissent du succès proposent à leurs utilisateurs de partager leurs découvertes par le texte. Si vous êtes actifs sur les médias sociaux comme Facebook, Twitter, Linkedin ou Google+ vous partagez des pensées, des idées et vous commentez par l’écrit. Évidemment, il est possible de partager des photos et de la vidéo sur les plateformes sociales. En revanche, la structure de ces réseaux tourne autour des statuts et commentaires écrits.

pinterest board Pinterest, un phénomène passager ou durable?

C’est là où Pinterest vient à mon avis bouleverser la donne et proposer une approche radicalement différente. Le texte a peu d’importance sur Pinterest, tout est et doit être contenu dans l’image. Ce sont uniquement les photos, images et illustration qui deviennent en quelque sorte les courroies de transmission qui nous redirigent vers le contenu écrit.

Pinterest : qu’est-ce que c’est?
Comme je vous le mentionnais, sur Pinterest tout tourne autour de l’image. Nous pourrions le qualifier de services de signets sociaux par l’image. Mieux encore, c’est un babillard sur lequel nous épinglons des photos classées selon des thématiques précises.

Ces babillards qui se nomment Boards (tableaux) peuvent par exemple être utilisés pour rassembler des images qui vous inspirent pour la déco de votre maison, vos recettes favorites, créer la liste de films que vous avez visionnés ou encore partager les parfums ou vêtements de désigners que vous appréciez.

Les babillards que vous assemblez sur Pinterest sont évidemment publics. Il est possible de bonifier ses assemblages en piquant des idées publiées par d’autres utilisateurs de Pinterest. L’idée de ce service est simple et très efficace.

pinterest board bouffe deco Pinterest, un phénomène passager ou durable?

À qui est destiné ce service?
À mon avis, Pinterest est la plateforme idéale où se retrouveront consommateurs et entreprises. Ce service peut potentiellement intéresser tous les consommateurs qui veulent créer des listes visuelles d’objets et de photos selon les thématiques qu’ils aiment.

Pour les professionnels, c’est différent. Ce service ne conviendra pas pour n’importe quel type d’activités. Pinterest est tout désigné pour les entreprises qui oeuvrent dans la restauration, la parfumerie, les vêtements, la décoration ou tout type d’activités où il est possible d’associer des photos à un produit ou un service.

Est-ce que Pinterest est un feu de paille?
La stratégie de Pinterest est très intéressante. Bien que ce service soit présent sur le Web depuis plus d’un an, il est encore uniquement offert sur invitation. Ce qui crée une rareté de l’offre et une pression de la demande.

Même si Pinterest est uniquement offert à ceux qui ont accès à une invitation, c’est déjà l’un des réseaux sociaux qui reçoit le plus de visiteurs. Selon Hitwise, tout près de 32 millions de visiteurs ont été enregistrés en novembre dernier . À ce titre, il devance Google+ et Tumblr. Il fait déjà partie de la liste des 10 médias sociaux les plus visités sur le Web.

January 2012 Referal Traffic Pinterest, un phénomène passager ou durable?

Encore plus intéressant, Pinterest devient un générateur de trafic important. Shareaholic a établi que ce service génère plus de trafic que Google+, YouTube et Linkedin réunis ensemble. Donc, est-ce que Pinterest est un feu de paille? Non, il y a une tendance lourde qui nous oblige à prendre au sérieux cette «nouvelle forme» de service Web.

Conclusion
Pinterest est sans doute l’une des plateformes Web les plus intéressantes du moment. Son utilisation va certainement évoluer au fur et à mesure que le nombre d’utilisateurs augmentera. Quant aux entreprises qui sont encore peu nombreuses, elles arriveront sans doute massivement au cours des prochains mois.

Phénomène passager? Non, Pinterest pourrait à mon avis bouleverser la conception et la façon d’utiliser les médias sociaux. Je ne serais pas surpris que Facebook, Google+ ou Twitter tentent d’emprunter la façon de faire de Pinterest. De votre côté, que pensez-vous de Pinterest?

Je vous suggère aussi la lecture de mon billet « Utiliser Pinterest dans un contexte d’affaires : 9 astuces »
Benoit Descary

Liens:
Pinterest: http://pinterest.com
Via: GIGAom, Socialmediatoday et Ignite social media

, , , , ,

24 commentaires pour: Pinterest, un phénomène passager ou durable?

  1. zal février 15, 2012 at 12:04 #

    J’en pense que j’ai jamais réussi à l’utiliser, et qu’il rame sur la plupart des ordinateurs :/

  2. Méloë février 15, 2012 at 12:05 #

    Je suis inscrite sur Pinterest depuis pas loin d’un an. J’adore et je ne m’en lasse pas, même s’il y a des périodes où j’y suis moins active. J’aime beaucoup cet « outil » car il est à la fois ludique et utile. Certains « boards » sont clairement pour m’amuser, d’autres me servent de pense bête. C’est aussi un moyen d’en dire assez long sur moi, l’assemblage de toutes les images épinglées crée peu à peu une carte de mes goûts.

    • Benoit Descary février 15, 2012 at 15:05 #

      Bonjour Méloë,
      Sous quel nom d’utilisateur te trouve-t’on sur Pinterest?

      • Méloë février 16, 2012 at 11:23 #

        Sous « meloe », tout simplement.

  3. aztazt février 15, 2012 at 14:44 #

    Passager pour ma part, j’ai déjà lâché.

    • Benoit Descary février 15, 2012 at 15:02 #

      Qu’est ce que tu n’aimes pas sur Pinterest?

  4. Alexandra février 15, 2012 at 15:31 #

    Ce n’est pas seulement par invitation, j’ai réussi à m’y inscrire sans avoir reçu d’invitation.

    • Benoit Descary février 16, 2012 at 8:31 #

      C’est exact, il est aussi possible de s’inscrire sur la liste d’attente qui est assez rapide.

  5. ThomasTomP février 16, 2012 at 0:39 #

    Je viens de découvrir ce site il y a quelques jours, je suis déjà inscrit;
    Et j’adore le concept !
    Vivement qu’il se propage fortement en France :-)

    Méloë résume bien ce qu’on peut faire avec.

    Je suis d’accord avec zal, j’ai aussi l’impression que cela rame sur mon ordinateur, l’effet n’est pas agréable.

  6. annso_c février 16, 2012 at 4:28 #

    Je me suis inscrite hier et j’ai reçu l’invitation dans la foulée.
    Le concept me semble intéressant. Je n’ai pas encore eu trop le temps de regarder de plus près, mais le peu que j’ai vu m’a plu.

    A suivre donc

  7. Jean-François Tronel février 16, 2012 at 8:04 #

    D’après l’étude de Shareaholic à laquelle vous faites allusion, ce service génère quasiment autant de trafic référant que Twitter avec un score de 3,6%, soit plus que le trafic référent généré par des réseaux sociaux comme LinkedIn ou encore Google Plus. Une véritable aubaine pour augmenter le potentiel viral de ses publications. Les e-commerçants américains l’on vite compris ! Il ne fait aucun doute que ce phénomène va s’amplifier et s’étendre aux autres pays…

    Merci pour cet article.

  8. Moulinneuf février 16, 2012 at 8:23 #

    Durable , mais pas pour tout le monde

  9. Sébastien JOUVE février 16, 2012 at 8:27 #

    J’ai testé ce service. C’est jolie, tendance et après ?
    Cela n’a pas grand intérêt en standalone. J’aurais plus vu ça comme un module d’un des autres grands réseaux sociaux.

  10. Simon Forgues février 16, 2012 at 9:18 #

    J’ai la curieuse impression que la passion va s’étioler rapidement avec le temps.

    Sans être exactement pareil, ça reste que c’est à toutes fins utiles du scrapbooking virtuel, et ça fera, selon moi, un peu comme le scrapbooking réel qui existe depuis des lustres, mais demeure néanmoins l’apanage d’une poignée d’irréductibles.

    Une poignée de quelques millions, je vous le concède, mais une poignée quand même. Rien à voir avec Facebook.

    Je veux dire, on a tous un jour ou l’autre été tenté de faire du collage, puis de jeter un coup d’œil au rayon des images à coller et des feutrines chez un DeSerres ou un autre magasin du genre.

    Mais au final, combien d’entre nous ont des albums de scrapbooking plein la maison ? Ah, je ne dis pas que ça ne peut faire le travail pour certains. Mais pas pour la masse.

    Une belle mode… passagère. Le temps nous dira combien long sera le passage.

  11. Dimitri février 16, 2012 at 15:47 #

    Je l’utilise depuis plusieurs mois comme un facebook pour promouvoir les posts de mon site (www.recyclart.org). C’est donc un peu à la manière d’une marque que je l’utilise.
    J’avoue etre très agréablement surpris par le relai que peut constituer Pinterest. Au final, le trafic apporté est plus qualifié que sur facebook, et Pinterest a aussi l’avantage d’être une source d’inspiration pour créer des posts.
    Je dois ajouter que Recyclart est à la base créé pour du visuel, ainsi, pinterest en est le prolongement social.
    Par ailleurs, je m’en sers aussi comme d’un curator. Les posts et découvertes des petits blogs prennent autant d’importance que ceux d’éventuels designboom, notcot, fubiz, etc… ce qui a un sacré avantage : dénicher ce qui ne se traite pas forcément ailleurs.
    On sort des sempiternelles pages netvibes qu’on ne sait plus trop comment renouveler.
    Par ailleurs, pinterest conforte ma conviction paradoxale non expliquée : plus on met de l’image, plus les gens passent de temps sur votre site…
    En revanche, pour l’intéret du surf et les surprises, il ne dépasse pas Stumbleupon qui n’a pas encore réussi à percer vraiment en Europe mais qui est intéressant à utiliser dès lors que l’on a un trafic US.

  12. Jean-Christophe Bilodeau février 17, 2012 at 0:43 #

    Si vous voulez une invitation pour Pinterest sans attendre, venez visiter mon blog et envoyez moi un courriel! Ça me fera plaisir de vous en envoyer!

    http://vatefairevoir.com/equip.....-bilodeau/

  13. Sandra Doyon février 17, 2012 at 10:18 #

    J’ai découvert Pinterest il y a 2 semaines. BOITE DE PANDORE! J’adore!

    J’ai toujours aimé faire des listes et lire des magazines. Pinterest permet de tout regrouper: si je lis un truc sur le web ou encore que j’aime une photo dans un magazine, je l’insère dans un board pour mieux y revenir après. C’est super inspirant et il n’y a plus de raison d’oublier une image qui nous inspire. On peu se monter des babillards pour tout, j’en ai de resto de brunch que je veux essayer ou que j’ai essayé ou encore à éliminer. L’avantage principal: pas d’encombrement physique comme avec les magazines et le scrapbooking.

    Même si Pinterest est un réseau social, je ne fais pas d’interactions sociales avec les usagers. Si j’ai vraiment envie de partager un truc que j’aime, je vais mettre le lien sur Facebook.

    Aussi, je n’aime pas suivre TOUS mes amis, je sélectionne seulement ce qui m’intéresse et ceux qui ont des goûts qui conviennent à mes envies du moment, comme je ne souhaite pas être suivie à tout prix, c’est vraiment un truc personnel que l’on fait pour soi et non pour interagir avec les autres comme dans les autres réseaux et médias sociaux.

    Mes listes qui pourraient intéresser les Montréalais sont mes listes de brunch à essayer ou que j’ai essayé.

    Sinon, les trucs décos, c’est trop personnel pour intéresser tous le monde.

    Bref, longue vie à Pinterest!

  14. Florent Parcevaux février 19, 2012 at 23:17 #

    Franchement pour l’instant j’ai plutôt du mal!
    Pourtant j’avais accroché rapidement à twitter, Facebook, Google wave, tumblr, …

    J’aime mieux utiliser la fonction stacks de Delicious!
    Je n’accroche pas non plus à Google plus. Peut être que je commence à en avoir marre de devoir éparpiller une fois de plus mes découvertes sur le web.
    D’un point de vue professionnel c’est malheureusement autre chose, et il va falloir faire avec pinterest, …

  15. JC février 21, 2012 at 18:20 #

    Bon billet! Je crois que cette plateforme sera particulièrement pratique, point de vue marketing, pour les marques de luxe, vous ne croyez pas?
    Je détaille mon argumentaire ici: http://marchandsdeluxe.com/201.....t-de-luxe/

  16. Simon Forgues février 27, 2012 at 10:30 #

    Le talon d’Achille de Pinterest (Billet de Michèle Blanc) : http://www.michelleblanc.com/2.....pinterest/

  17. smoeye février 28, 2012 at 10:12 #

    Bonjour,
    ok pinterest c’est bien, mais pouvoir monitorer l’évolution de n’importe quel compte pinterest, c’est encore mieux :

    http://www.smoeye.com
    http://www.smoeye.com/monitor/pinterest.html

    Au passage, smoeye permet de monitorer toutes les pages publiques d’a peu près tous les réseaux sociaux du monde, alors rejoingez nous et faites tourner l’info

Trackbacks/Pingbacks

  1. Pinterest, Pin Board, «nouveau» réseau social | Alexandra Philibert - février 15, 2012

    [...] Pinterest, passager ou durable ? [...]

  2. Article: Pinterest, un phénomène passager ou durable? | Blogue sur les technologies – iPaquet.com - février 16, 2012

    [...] Article: Pinterest, un phénomène passager ou durable? Publié le 16 février 2012 | Laisser un commentaire Pinterest, un phénomène passager ou durable? http://descary.com/pinterest-u.....u-durable/ [...]

  3. Revue de presse : Pinterest | Christian Amauger - Stratège Web - février 24, 2012

    [...] quoi peut bien servir Pinterest pour les entreprises? La réponse de Benoit Descary : Pinterest est sans doute l’une des plateformes sociales les plus intéressantes et engageantes du moment. [...]