J’y songeais depuis plusieurs mois et c’est maintenant fait, je passe de l’univers Windows à celui du Mac OS X. Comme plusieurs utilisateurs de PC, j’utilise plusieurs applications professionnelles qui nécessitent Windows. Outlook, des systèmes d’émulation de téléphones mobiles et des applications de développement d’e-learning font partie de mon univers quotidien.

08mbp_fam

Cette semaine j’ai fait le grand saut en faisant l’acquisition d’un MacBook Pro nouvelle génération et déjà, après 24 heures d’utilisation lorsque je reviens sur mon vieux PC la convivialité Mac me manque. Plusieurs raisons ont motivé ce changement. Ainsi, à tort ou à raison, Vista ne m’intéresse pas vraiment. De plus, au cours des derniers mois, j’ai découvert plusieurs applications Mac qui permettent de réaliser des screencast de loin supérieurs à ce que Camtasia peut produire.

Enfin, je me suis aussi lassé de l’aspect brouillon du système de répertoire et du bureau de XP. Pour ces raisons et bien d’autres j’ai décidé de passer à l’univers Mac. Ceci dit, je n’abandonne pas complètement Windows. Comme je dois toujours utiliser ce système d’opération dans ma vie professionnelle, je vais donc l’installer sur mon MacBook.

Étant encore (mais pas pour longtemps) un néophyte en ce qui concerne l’univers Mac, j’aimerais avoir votre opinion concernant l’installation de Windows sur un Mac. À ma connaissance, il existe trois applications qui permettent d’utiliser Windows sur un Mac : Boot Camp, Parallels et Fusion. D’après vous, quelle est l’application ou la combinaison la plus performante?

Merci,

Benoit Descary

40 COMMENTAIRES

  1. Hello,

    Bienvenue dans l’univers mac tout d’abord 🙂
    Concernant les avantages de bootcamp :
    – il est inclus en standard sous Léopard, donc sujet améliorations et mises à jour gratuites
    – Il inclue tous les pilotes nécessaires et autres fonctionnalités mac que tu pourras retrouver sous windows (par exemple le rétro éclairage du clavier serait aussi géré sous windows, il me semble)
    – Je pense que c’est le plus stable. C’est aussi un gage de qualité de la part d’une application Apple.

    Inconvénients :
    – Il te faut un CD de XP Sp2 (home ou Pro) obligatoirement (ou de Vista).
    – Installable uniquement sur un disque non partitionné.
    – Cela t’oblige à redémarrer lorsque tu veux changer d’OS. Tu choisis en fait au démarrage si tu veux booter sous Mac OS ou Windows (à l’aide de la touche Alt). Les concurrents permettent de changer à la volée d’OS en ouvrant Windows dans une nouvelle fenêtre sans sortir de Mac OS par exemple.

    A voir selon tes besoins et ce que tu considères ou non comme avantages ou inconvénients.
    Cela dit, je n’ai pas utilisé personnellement Bootcamp mais des collègues PC ont choisi le mac et travaillent professionnellement sous windows (ils font de la 3D) sans aucun problème… donc ça marche très bien.

    Au delà de ça, il y a quelques fonctionnalités bien plaisantes sous OS 10.5 qui ringardisent encore un peu plus windows, même Vista. Rien que Quicklook, la navigation en mode « cover flow » la qualité générale et l’ergonomie du système, tout ça ne devrait pas te faire revenir en arrière (et je ne parle pas non plus de l’autonomie de ton portable par rapport aux concurrents PC). La qualité vaut le prix.

  2. Hey Benoit, bienvenu dans la communauté Mac.

    Ja’i déjà utilisé Parallels avec Vista Edition Familiale Premium et ça fonctionnait correctement. L’avantage est d’avoir les 2 systèmes qui tournent en même temps. L’inconvénient, avec 2 systèmes qui tournent, besoin d’un processeur puissant et de beaucoup de RAM mais avec ton nouveau MacBook Pro ca ne devrait pas poser de problèmes.
    Bonne découverte de la vie Mac !

  3. Bonjour,

    Parallels ou Fusion sont les deux solutions les plus pratiques: j’utilise Parallels et on passe des applis Windows aux applis Mac sans délai. Comme si Windows n’était qu’une appli Mac parmi d’autres.
    Pour une analyse détaillée des avantages respectifs de l’un et de l’autre voir sur le site Versiontracker.com, les commentaires nombreux et assez techniques. Je n’ai personnellement jamais eu de problèmes avec Parallels. Mais mes utilisations PC restent assez modestes, banales.

  4. « plusieurs applications Mac qui permettent de réaliser des screencast »… c’est ce que cherchais, si on pouvais avoir des noms ? 😉

  5. Je suis également intéressé par le fruit de tes recherches.

    Je suis Mac user et dans le domaine des screencasts, a ma connaissance, il n’existe a ce jour AUCUNE application capable de rivaliser avec Camtasia (ou Captivate dans un autre registre).

    Techsmith a annoncé une version Mac de Camtasia pour « prochainement », et je t’avoues que je me languis de cette release n’ayant vraiment rien trouvé qui arrive à la cheville de cet outil … (et si Captivate pouvait aussi être porté….)

  6. Hello,

    j’ai fais le même saut il y a un an à peu prêt, et utilise toujours windows dans parallels pour word , excel et power point. Avec le mode cohérence, tu double clic sur doc word depuis le finder, il s’ouvre dans windows, c’est magique à condition d’avoir de la ram, 4Go sur macbook pro est le mini requis… (en donnant juste 768Mo de ram à windows, plus est contre productif)

    Je n’ai jamais réussi à m’habituer à office mac, même avec la nouvelle version qui est lourde et pas fait pour travailler sur un écran de portable, a cause des barre d’outils trop haute et mal foutue…

    J’ai essayé fusion, trop lent, et sur revenu à parallels qui de loin à mon avis la meilleure solus actuellement dispo sur mac.

    J’ai un windows xp d’installé une partition virtuelle de 8Go, c’est parfait, un partage qui me permet d’accéder à mon home sur le mac ou je stock tous mes doc, rien dans le pc, c’est ainisi plus facile à sauvegarder, et quand le pc « merde », je le jette et recopie ma sauvegarde, je retrouve ainsi un pc neuf quand je veux 😉 Le pur pied…

    Pour la sauvegarde sur mac enplus des time machine et autre essais super dupper! qui permet de faire des images disque de sauvegarde de ta ou tes partition mac, et si besoin de restaurer ton mac en cas de crash en quelques dizaine de minutes sans avoir a réinstaller ton système, une sorte de gosht sur pc, en très simple a mettre en oeuvre…

  7. Bonjour,

    Bon choix, je conseillerais plutôt l’utilisation de Bootcamp comme Rosebud pour avoir un vrai PC sous Windows et Fusion pour la virtualisation, quand même pratique, mais en utilisant la partition Bootcamp. Comme ça, un seul Windows pour 2 utilisations.
    Pourquoi Fusion, multilingue d’abord et la taille de la société VMware pour le futur.

  8. Je ne suis guère utilisateur de capture vidéo mais j’ai noté le nom de deux applis: Screenflick et screen movie recorder ». SnapzPro semble décevant si je me rappelle bien.

  9. hello
    bienvenu dans un monde meilleur …. (trop de pub…)
    la meilleure solution pour toi et le doublon bootcamp fusion, bootcamp si tu as besoin de la puissance brute pour ton utilisation de Windows et fusion pour avoir le meilleur des 2 mondes (si tes aplis pc ne necessitent pas trop de puissance.

  10. Merci de vos suggestions,

    Comme mon MacBook n’a que 2 gigas de mémoire vive, je vais opter pour BootCamp. Fusion ou Parallels me servira donc à l’occasion lorsque je devrais produire des screencast d’applications ou d’émulateurs fonctionnant sous Windows.

    @ Olivier et Emanuel,
    L’application que j’utilise pour faire des screencasts sous Mac se nomme ScreenFlow.
    http://www.varasoftware.com/products/screenflow/
    Cette application est vraiment top
    Merci encore pour toutes vos suggestions 🙂

  11. 1. Bienvenue !

    2. VirtualBox est aussi une solution de virtualisation sympa ET gratuite/open

    3. Pour le screencast j’utilise iShowU.app qui est économique et efficace. En conjonction avec omnidazzle ou Mouseposé (http://www.boinx.com/mousepose/overview/)

    En cas de soucis une question posée sur le blog devrait avoir moult réponses 🙂

  12. A Benoit,

    ScreenFlow, bien qu’étant une belle avancée dans l’univers des softs de screencast est tout de même encore a des années lumières de Camtasia

    C’est néanmoins une belle avancée qui risque de stimuler les gens de TechSmith a nous faire quelque chose de bien complet 🙂

    Pour Sylvain : Il manque à iShowU les fonctions d’éditions intégrées

  13. Salut Emanuel,

    Je ne suis ps tout à fait d’accord avec toi. ScreenFlow permet une meilleure manipulation des captures d’écran que Camtasia. La possibilité de modifier la dimension ainsi que l’angle de la saisie, une meilleure intégration de la webcam et la possibilité de redimentionner le canevas sont des aspects positif chez ScreenFlow. Par contre, effectivement certains truc comme le montage ne sont pas encore au top niveau.

  14. Bienvenu à toi oh grand manitou du web dans l’univers mac, tu vas voir, tu le regretteras pas,

    tout d’abord pour répondre à ta question, en ce qui me concerne, j’utilise windows xp sous fusion car l’intégration et meilleur par rapport à Parallels,

    sinon si tu veux démarrer sur de bonnes bases, il y a cet excellent site http://www.debutersurmac.com

    au plaisir

  15. Comme toi Benoit je suis passé de l’un à l’autre il y a quelques mois déjà j’ai gardé juste mon PC car je n’ai pas réussi à transférer tous mes mails qui n’ont pas été récupérés dans leur intégralité (une archive outlook trop grande). Si quelqu’un a la solution (je suis déjà passé par thunderbird)…

  16. Merci pour le lien ScreenFlow pour les screencast, mais hélàs, je suis sous mac os 10.4

  17. ( à propos des screencasts )
    J’en profite pour vous poser une question :
    en BtoB je constate que les utilisateurs ( 95% MSIE Windows ) ne disposent pas souvent du plugin flash ( et ne savent pas/ne peuvent pas l’installer – et oui )
    Quid d’un screencast en .mov dont le plug in quicktime semble être totalement absent des configurations d’origine Windows/Office ?

  18. Pour Ma part, je te conseille plutot parallele, contrairement à Bootcamp qui etait encore en beta il ya 6 mois. J’utilise les macs depuis des années avec des applications pc. Et l’editeur de parallles travaille depuis longtemps sur la problematique, il avait deja etait l’editeur de virtual pc.

  19. Salut Benoit,
    Bienvenue dans l’univers du Mac, tu vas voir, ça change, ça marche tout le temps.

    Sinon, pour ma part j’utilise un peu parralels mais j’ai « que » 2 Go de RAM donc je trouve un peu juste mais la meilleure solution est à mon avis de commencer par installer Xp avec bootcamp après les 2 softs sont quand même bien pour un usage dans OS X.

    En tout cas, je te félicite pour ton choix (j’espère que j’ai fait été un des artisans de ce changement 😉

  20. Salut Richard,

    C’est la lecture de tes billets qui m’ont convaincu 🙂

    @Jack, merci pour les liens

    @dadou3x, wow http://www.debutersurmac.com , vraiment génial!! Merci

    @Olivier, mon constat est que le flash est de plus en plus présent en entreprise. Du moins au Québec 😉

  21. Salut Benoit. Félicitations !
    Plus les jours vont passer et plus tu apprécieras ton léopard.
    Et plus le temps va passer plus tu auras du mal a te servir de ta bouse de Windows.
    Je suis préssé de lire tes futur news de satisfactions a propos de ton nouvel ordi.
    Bienvenue donc sur ce vrai système 64 bits, vraiment multitache et moderne.
    Eclate toi bien ! ! ! 🙂

  22. Salut Jean-François,
    Mieux vaut tard que jamais …encore une fois c’est le monde de la pub qui avait raison 😉

    Merci Morganosx 🙂

  23. j’utilise Parallels, après avoir installé Vista sur la partition BootCamp, préalablement formatée NTFS.

    il faut ajouter Paragon NTFS for Mac OS X, qui permet au Mac de travailler directement sur la partition PC, indispensable pour passer les fichiers de l’une à l’autre.

    j’ai passé la mémoire de 2 à 4 Go, pas cher maintenant, sur mon MacBookPro, et c’est bon.

    j’évite de démarrer en mode Windows, préférant Vista et Leopard en même tps, via Parallels, et c’est très bien d’avoir les 2 systèmes sur un seul ordinateur !!

  24. Salut et bienvenue dans le monde merveilleux du Mac et de MacOS X.

    Je tenais à te donner un petit aperçu de mon expérience de la virtualisation avec des logiciels comme Parallels ou Fusion.
    Pour commencer tu dois savoir que j’utilise un iMac Intel avec un proc à 2,16 GHz ainsi que 2 Go de RAM, 2 Go c’est tout à fait suffisant pour faire de la virtualisation avec XP ou Vista, pas la peine de monter à 4 Go pour ça.
    J’ai utilisé Parallels avec XP sur mon iMac pendant presque une année, tout était impec, ça tournait vraiment très très bien, jusqu’au jour ou Windows ma fait un bel écran bleu après une mise à jour de l’OS venant de chez Microsoft bien sûr (ça montre quand même bien combien c’est merdique le « made in Microsoft »). Je croyais pourtant que tout ce qui se passait dans Windows (comme les virus par exemple) ne pouvait pas affecter OS X, et pourtant, juste après ce plantage d’XP voilà qu’OS X plante lui aussi dans les 3 secondes qui suivent. Par la suite plus possible de lancer OS X et donc le MAC sans qu’il se mette à se relancer tout seul, comme ça, sans message pour prévenir, rien.
    Résultat mon iMac devenu inutilisable depuis cet incident avec XP en virtualisation, donc direction le centre de réparation agréé Apple. Conclusion, carte mère entièrement changée car le proc Intel mort de chez mort. Le technicien m’explique que la virtualisation est possible en fait grace à un jeu d’instructions situés dans le proc d’Intel justement, il à pas du tout aimé le plantage d’XP et donc s’est pris une super claque et terminé, mort, bon pour la poubelle.
    Quand on sait que ces plantages à la con ça arrive quand même souvent avec Windows, alors pour moi la virtualisation c’est terminé, aujourd’hui j’utilise BootCamp pour lancer Windows et ça marche très bien aussi, même si il faut relancer tout l’ordinateur.
    Voilà, je voulais juste te prévenir qu’il existe ce genre de risque, et je parle en connaissance de cause.

  25. a Renaud :

    Sauf ton respect, de ton histoire, je ne vois qu’une série de coincidences et un diagnostic final super tiré par les cheveux.

    Depuis l’avènement des Macintels et de Parallels & Fusion, des milliers de Mac users virtualisent sans aucuns soucis et je n’ai jamais entendu aucun feedback de ce type.

    Dans tous les cas, un bon clone de ton système (superduper 2.5 pour Leopard par exemple) sera toujours le bienvenu pour remettre ton système d’aplomb en cas de panne matérielle (OS X et machine(s) virtuelle(s) associé(es).
    Mais ça, cela n’a pas grand chose a voir avec la virtualisation.

  26. à Emmanuel

    Merci mais je suis pas complètement abrutis non plus, je sais quand même que cette panne à commencé à ce moment bien précis et pas avant ou après, donc c’est bien la virtualisation qui en est à l’origine quoi que t’en penses.
    Et je pense que les explications sérieuses du technicien Apple qui a réparé ma machine méritent quand même d’être prise en compte, lui aussi au départ il n’avait jamais pensé au proc Intel, et c’est même la raison qui fait qu’il a commencé par me changer l’alim de l’iMac, voyant que le problème était toujours là il a fini par faire le bon diagnostique et était bien obliger d’admettre que le proc était bien mort.
    C’est après la réparation qu’il m’a expliqué que la virtualisation était possible grâce à un jeu d’instructions implanté dans le proc lui-même, et ce plantage de Windows à tout simplement bousillé le proc, c’est un fait, c’est tout.
    Aujourd’hui j’ai un proc tout neuf dans mon iMac et tout marche impec comme avant, mais plus de virtualisation à présent, j’utlise BootCamp avec Vista et c’est très bien comme ça.

    Encore une petite chose sur tes remarques.
    Je vois pas bien comment un clone ou même une réinstallation complète du système (ce que j’ai fait en vain bien sûr) peuvent ramener à la vie un proc qui est mort, mais bon, je pense que là tu te fais quand même un peu des illusions.

    Et crois moi, ma petite mésaventure a bien tout à voir avec la virtualisation, c’est bien pour ça que je voulais vous mettre en garde.

  27. A Renaud :

    Qui a parlé d’abruti ?
    Devant l’absence de cas similaires reportés sur le net depuis que Parallels et VMWARE Fusion existent et l’aspect « tiré par le cheveux » du diagnostic du technicien qui a réparé ta machine, je manifeste simplement un avis de gros doute.

    Le fait que ta panne se soit présentée à ce moment précis n’explique rien de précis.
    Conclure aussi hâtivement reviendrait par exemple à prétendre qu’utiliser l’utilitaire de disque et découvrir une panne à ce moment précis pourrait être lié, ou que le diagnostic hardware indiquant une panne mémoire pourrait l’avoir provoquée lui même etc … etc …

    Quand au clonage du système, il s’agit juste de faire en sorte que les désagréments hardware, quels qu’ils soient, n’aient pas de conséquences douloureuses pour l’utilisateur qui peut en quelques minutes après le changement de la pièce incriminée se retrouver avec un système à l’identique de celui qu’il utilisait avant la panne.

    Il y a aussi de très bonnes solutions de backup online 🙂

  28. à Emmanuel

    Pour ce qui est des petits problèmes de perte de données ne te fais pas de soucis, depuis que je suis sur Mac (depuis 2003), je n’ai jamais perdu la moindre de mes données, ce qui est déjà bien différent de l’époque ou je tournais sur PC avec Windows.

    «  » » »Devant l’absence de cas similaires reportés sur le net depuis que Parallels et VMWARE Fusion existent et l’aspect “tiré par le cheveux” du diagnostic du technicien qui a réparé ta machine, je manifeste simplement un avis de gros doute. » » » »

    Et bien je pense que tu peux considérer qu’à partir d’aujourd’hui et ce grâce à mon témoignage sur un problème réel qui représente pourtant bien un risque tout aussi réel tu peux considérer que ça y est, il existe sur le net au moins un précédent, au moins un cas reporté depuis que Parallels et Fusion existe.
    Il faut un début à tout, et c’est pas parce que personne ne raconte ce genre de chose que ça n’arrive pas il me semble.

    «  » » »Le fait que ta panne se soit présentée à ce moment précis n’explique rien de précis.
    Conclure aussi hâtivement reviendrait par exemple à prétendre qu’utiliser l’utilitaire de disque et découvrir une panne à ce moment précis pourrait être lié, ou que le diagnostic hardware indiquant une panne mémoire pourrait l’avoir provoquée lui même etc … etc … » » » »

    Écoute, je sais que c’est peut-être le fait du plus grand des hasards, après tout pourquoi pas, mais à mon avis le fais qu’un proc claque comme ça sans raison me semble être un fait du hasard encore bien plus improbable, mais bon, c’est comme tu veux après tout. Pour ma part le but de mon post c’est pas de savoir si il y a une main divine qui s’amuse à ce genre de chose, ou si c’est un petit lutin farceur qui se cache dans mon iMac, ou même une blague des extra-terrestres, c’est juste mettre en garde sur un problème bien réel que tu sois ok avec ça ou pas.

  29. Ah oui, pourquoi pas, cool

    En fait t’es le comique du coin, désolé, j’avais pas pigé, autant pour moi

  30. Bonjour,

    J’utilise Parallels depuis ses débuts.
    Windows sur Parallels me convient pour tout ! Il est même plus rapide que sur PC.
    J’ai mappé des lecteurs réseau afin que ma machine virtuelle ne contienne pas de données.
    Cela permet de ne rien perdre (a part quelques paramètres) en cas de plantage de ma machine virtuelle.
    Associé à une bonne politique de backup sur HD externe, Windows devient enfin un système fiable. C’est dommage d’avoir du passer sur Mac pour ça !
    Parallels et Fusion sont semblables, je ne pense que l’un se démarque vraiment de l’autre.
    Virtual Box est gratuit, je n’ai pas encore eu le temps de tester.
    Bootcamp n’est utile qu’aux joueurs qui veulent profiter de l’accès direct au matériel.
    L’histoire de plantage de CPU de Renaud me paraît tirée par les cheveux.
    Les Macs aussi, ça tombe en panne !
    Un passage à 4Go de mémoire permet vraiment de travailler beaucoup plus confortablement.

    Lot of fun avec ta nouvelle machine.

    MacFX

  31. Salut et bienvenue sur Mac et Apple en général. Entraîne toi d’ores et déjà à garder ta patience quand on te fera sentir que t’es un marginal 😉

    Juste deux trois trucs.

    Pour savoir si un périphérique marche sur OS X: http://www.macteriel.com

    Windows Media dans Safari, c’est Flip4Mac.

    Et pour ce qui est du P2P: Transmission, SoulSeeX, Mlnet.

    C’était mon grain de sel.

    Pour finir:

    « C’est après la réparation qu’il m’a expliqué que la virtualisation était possible grâce à un jeu d’instructions implanté dans le proc lui-même, et ce plantage de Windows à tout simplement bousillé le proc, c’est un fait, c’est tout. »

    Je suis sur Apple depuis 1983 (Apple II ) et sur mac depuis 1991 (Mac ) et je suis vraiment content d’avoir vécu cette montée inouïe de la micro individuelle dans la vie quotidienne, JUSTE pour entendre des trucs pareil. Mwaawaaaaaaaaa :-))))))

    Bon, ben puisque j’y suis, un dernier pour la route, ça parle justement de l’épopée Apple:

    http://www.folklore.org/index.py

  32. Mais de rien. J’ai juste oublié de préciser, pour revenir au sujet du fil, que Parallels ne permet d’allouer qu’une faible partie « efficace » de la RAM pour la machine virtuelle. Sur mon iMac Intel je ne me souviens plus mais c’est autour de 300M° pour 2G° physiques.

    Si on alloue au délà du quota recommandé, on peut même dégrader les performances… de la bécane virtuelle!

    Conclusion: 4G° c’est vraiment pas du luxe… et BootCamp est incontournable pour un progiciel bien gras.

    PS: Tiens, à temps perdu, je vais écrire un méchant virus qui utilise la virtualisation pour détruire tous les procs intel, comme ça Apple sera obligé de repasser sur Motorola 68000, et toutes mes vieilleries vaudront une fortune 😉

Comments are closed.