Google Plus, ce nouveau média social que Google définit plutôt comme un service d’identité sera à terme un outil d’affaires incontournable. Contrairement à Facebook ou Linkedin, Google+ a l’avantage d’être un espace social qui peut à la fois être utilisé à des fins personnelles et professionnelles.

À ma connaissance, Google+ est actuellement la seule plateforme où nous pourrons  trouver des relations consommateurs – consommateurs (C2C), entreprises – consommateurs (B2C) et entreprises – entreprises (B2B). Google a probablement entre les mains un outil potentiellement très puissant.

Google+ un service de gestion d’identité
Eric Schmidt, ancien CEO de Google a récemment mentionné que Google Plus n’est pas vraiment un réseau social. C’est avant tout un service d’identité numérique. Ce qui permet de penser que cette plateforme sera sans doute «Le» service de mise en relations.

Ici, les mises en relations s’étendront aussi aux relations B2B et C2C. Les consommateurs pourront sans doute faire affaires directement avec d’autres consommateurs en utilisant Google+. Par exemple, les photographes professionnels indépendants qui sont déjà bien présents sur Google+ pourraient vendre directement leurs photos aux consommateurs sur Google+. Cette possibilité sera sans doute offerte lorsque Google checkout sera intégré à Plus.

Un service de communication vidéo
En plus de pouvoir engager la conversation avec ses partenaires, clients et contacts, Google Plus s’avère être un excellent outil de communication vidéo. G+ permet de créer rapidement et surtout simplement des visioconférences qui se nomment les «Vidéo-Bulles».

Cet outil peut entre autres être utilisé comme service de réunion virtuelle avec ses collaborateurs et partenaires ou encore comme système de support auprès de sa clientèle. Le fait de pouvoir rapidement transformer une conversation écrite en visioconférence sur une même plateforme offre un avantage à Google+.

Un service de communication interne
Les Cercles permettent de créer des espaces de communications restreints aux membres d’un cercle. Par exemple, une équipe de vente peut créer un cercle et utiliser cet espace comme lieu de discussion de groupe ou comme système de messagerie privée.

Plateforme de veille
Google+ est une plateforme de veille. Les Déclics permettent de créer des thématiques de veille qui sont intégrées à l’interface de Google Plus. Liés aux Cercles qui peuvent eux aussi être utilisés comme outil de veille, le duo Déclics – Cercles permet de créer une veille automatisée (Déclics) jumelée à une veille de «croudsouring» (Cercles).

Les pages d’entreprises
Les pages d’entreprises seront en quelque sorte la vitrine des entreprises et commerces sur Google Plus. Jusqu’à présent, il n’y a pas beaucoup d’informations concernant ces pages. Ford a le privilège de posséder un compte test. Cette page est pour l’instant similaire à un compte personnel. À terme, ces pages devraient sans doute être le centre névralgique des entreprises sur Google Plus.

La force de Google Plus réside dans l’intégration des différents services qui permettent d’engager la conversation, de communiquer par visioconférence et de maintenir une veille à l’intérieur d’un même espace. Cette intégration sera encore plus intéressante lorsque Google Documents, Checkout, Apps et que les pages d’entreprises seront lancées. De votre côté, pensez-vous que Google+ sera une plateforme de mise en relations intéressante pour les entreprises?

Benoit Descary

31 COMMENTAIRES

  1. Humm, fort intéressant le fait que les photographes pourront vendre leurs photos directement via G+. J’en connais une paire qui seraient intéressés pour faire cela, mais qui ne sont pas encore sur G+.

    Bon bah j’espère qu’il me reste encore des invits !!

  2. pour l’instant, étant donné que ne peux pas l’utiliser avec un compte google apps, c’est surtout du C2C …

  3. Il a tous les atouts. Mais son trafic baisse rapidement. Difficile d’intégrer DEUX réseaux sociaux dans notre mode de vie personnel ou celui de notre entreprise.

  4. Google+ un service de gestion d’identité:

    Personnellement je trouve ça alarmant, que l’on puisse te ficher ou que tu sois quoique tu fasses.

    Entre les Facebook les Twitter, Google+ j’ai l’impression d’être dans un film d’anticipation des années 70.

  5. Tant que G+ n’est pas disponible sur GoogleApps, on peut difficilement dire qu’il est B2C ou B2B.
    Il est grand tant que Google s’active à rendre disponible ses nouveaux services sur GoogleApps plus rapidement.

Comments are closed.