Voilà, le nouveau navigateur Web Google Chrome est disponible dans une quarantaine de langues. Le téléchargement et l’installation de cette application ne vous prendront que quelques minutes. Élégante et extrêmement facile à utiliser, l’interface utilisateur minimaliste de Chrome laisse toute la place à l’application Web.

La fonction la plus intéressante sur Google Chrome est certainement la page d’accueil, lorsque vous ouvrez un nouvel onglet. Cette page affiche automatiquement les pages Web et moteurs de recherche que vous visitez le plus. Vous trouverez aussi vos derniers favoris et les onglets que vous avez fermés récemment. Vous obtenez ainsi rapidement une vue d’ensemble de vos dernières activités sur le Web.

Le champ vous servant à saisir une adresse URL est multifonctionnel. Il vous permet d’entrer une adresse URL, de faire une recherche sur votre engin de recherche favori et d’afficher votre historique de navigation correspondant au terme que vous avez saisi. Les applications Web de Google, telles que GMail ou Gogle Documents deviennent soudainement très rapides avec Chrome.

Plutôt que de retrouver vos onglets sous la barre de menu, comme sur la plupart des navigateurs, sur Chrome vous les trouvez dans la partie supérieure de la fenêtre. Les onglets se consultent comme des fiches dans un classeur. De plus, il est possible de prendre un onglet et de le glisser à l’extérieur de la fenêtre principale. Cette action vous permet de créer une nouvelle fenêtre distincte. Enfin, Google Chrome vous permet de créer des icônes pour vos applications Web, un peu à la manière de Modzilla Prism. Celles-ci peuvent s’intégrer dans votre menu Démarrer ou sur votre bureau. En un clic, vous serrez en mesure de démarrer vos applications web.

Google Chrome est assez épatante, surtout que cette application en est à sa première version bêta publique. Bien sûr, il manque encore plusieurs fonctions comme la possibilité de suivre des flux RSS depuis cette application. Cependant, Chrome deviendra rapidement un incontournable pour tous ceux qui utilisent des applications Web dans leur quotidien. Pour l’instant, Chrome n’est disponible qu’en version Windows.
Benoit Descary

Lien: Infos et téléchargement de Google Chrome

Hébergement Web 4 euros/mois et nom de domaine Gratuit

21 COMMENTAIRES

  1. J’ai été aussi très satisfait par Chrome!

    En passant, vu l’existance de Google Reader, je doute fort que google ajoutera un lecteur de fils RSS!

    Belle analyse

  2. Bonjour,
    Je suis entièrement en accord avec cette article, et même qu’à un moment donné dans l’attente de la sortie, je surveillais si il n’allait pas le faire avec le google desktop qui fonctionne sur le même principe. Par contre, j’ai vu des graphiques concernant la vitesse qui me semblent exagéré au niveau des données, car il est quand même bâtie sur du Khtml/Gecko et de la à dire que les autres sont hyper lent à coté, j’ai tiqué. Quoi qu’il en soit, laissons le grandir et nous proposer des services (par exemple, un accès au service google, reader, mail, etc.. pour ne faire qu’un avec le desktop) et nous verrons le comparatif après.

  3. L’idée de la page d’accueil est sympathique, mais j’espère qu’elle ne pénalise pas les performances si elle viens à se charger au fil du temps.

    L’Omnibar est une bonne idée. Avoir une barre d’adresse et une boite de recherche reste parfois obscur pour les utilisateurs novices… (ou réfractaires, au choix)

    La présentation des onglets est (enfin) assez naturelle. Son comportement mérite quelques ajustements mais les utilisateurs de Firefox et Safari retrouveront vite leurs marques.

    Transformer les applications web en « application natives », au moins en façade est dans la mouvance actuelle autour des RIA. Firefox propose une solution, Safari 4 prépare la sienne. Mais que fait IE? A oui, j’oubliais que MS veut faire migrer tout le web dans Silverlight. 🙂

    S’il est certain que Chrome ne devrait pas intégrer d’agrégateur RSS ou de lecteur RSS pour ne pas faire d’ombre à Reader, le minimum serait de détecter les flux et de proposer l’abonnement…

    Une belle alternative à IE pour tous ceux qui ne veulent pas de la richesse de Firefox et qui sont allergiques à Apple (si ça existe 🙂 ).

    IE est de toute évidence LA cible de Chrome et Google a de belles cartes en mains pour concurrencer ce concurrent.

  4. Une fois encore Google a été plus malin que les autres en créant un mix de ce qui se fait de mieux : Safari pour le rendu, FF pour les fonctionnalités et Opéra pour l’expérience utilisateur

  5. @Jf Dubé > Oui mais dans ce cas là autant intégrer Reader à Chrome de manière poussée…

    Je me répète mais la non-intégration des services Google et la non-possibilité de se logguer de manière globale à son compte pour récupérer ses bookmarks et autres me gène pour un produit Google.

  6. Je n’arrive pas depuis Chrome à copier du contenu WEB dans le bloc notes de Google.
    La fonction n’est pas activée ?
    Gil

  7. @deherve Non Chrome n’utilise pas Gecko (Firefox) mais Webkit (Safari). La différence de vitesse viens plus de son moteur Javascript (V8) qui n’est ni celui de Firefox (Spidermonkey ou Tamarin pour la v4), ni celui de Safari (JavaScriptCore ou SquirrelFish pour la v4).

  8. Pour l’instant, Chrome ne m’impressionne que par son interface simplissime et épurée…

    Je pense qu’il vise les néophytes, soir la majorité des internautes !

  9. Je trouve cette version (qui n’est finalement qu’une version beta) très prometteuse.
    Le plus impressionnant pour moi c’est la rapidité de Gmail et de Google Docs.
    N’oublions pas qu’on va rapidement voir arriver des améliorations de la part de Google (qui est à l’écoute des remarques et critiques et qui a la capacité de réagir vite) ainsi que de la part de la communauté des développeurs. Je suis persuadé que dans moins de 6 mois, j’aurai définitivement opté pour ce navigateur…

  10. Il vaut mieux avoir la page de nouvel onglet personnalisable.. c’est-à-dire, avoir la possibilité de n’avoir rien dans cet onglet ou bien de pouvoir enlever les parties indésirables.
    Encore, dans l’historique, il faut pouvoir effacer item par item et non pas seulement tout l’historique d’un jour.

  11. Un navigateur 100/100 lobby , attention avec le web 2.0 , contrôle future avec les pages du politiquement correct. Possibilité d’effacement des pages qui ne conviennent pas. Technologie de CONTROLE de la LIBERTE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  12. Annoncées dès la fin de l’année 2008, les extensions pour le navigateur internet Google Chrome étaient très attendues. Elles permettent aux utilisateurs de personnaliser le logiciel et à Google de venir concurrencer Firefox sur un des points qui a fait son succès. La possibilité d’installer des extensions est présente depuis la version bêta de Chrome 4 sortie en même temps que les versions pour Mac et Linux : Google Chrome : des extensions, une bêta 4 pour Mac et Linux

    Seules les versions Windows et Linux peuvent toutefois accepter des extensions, en attendant une future mise à jour de la version pour Mac OS X. En ouvrant un nouvel onglet on peut ainsi remarquer la présence d’une image cliquable en bas à droite de l’écran qui mènera à une galerie d’extensions. La plupart des extensions nécessitent un seul clic pour être installées et sont opérationnelles sans avoir à redémarrer le navigateur. Pour plus d’informations sur la façon de gérer les extensions dans chrome, consultez le tutoriel : Télécharger et installer des extensions Chrome

    CNETFrance a sélectionné pour vous 10 extensions Chrome. De la plus basique à d’autres plus complètes, voici de quoi modifier votre navigateur pour surfer avec encore plus d’efficacité.
    Google Mail Checker

    La plus simple et la plus utilisée des extensions. Un simple bouton en haut à droite de votre navigateur vous avertit en affichant le nombre d’emails non lus en attente dans votre boite de réception Gmail. Un clic suffit pour accéder à la messagerie Google. Il n’y a pas besoin de configurer cette extension, elle fonctionne dès que vous êtes connecté à votre compte Gmail.

Comments are closed.