Google documents offrira la possibilité de stocker n’importe quel type de fichier. Ce service sera extrêmement intéressant pour ceux qui utilisent déjà la suite bureautique Web de Google. Cependant, il y a certaines limitations qui plombent le nouveau Google Documents. Voici mes premières observations concernant ce service.

Ce qui est intéressant:

  1. En principe, il sera possible de téléverser n’importe quel type de fichiers sur Google Documents.
  2. Cet espace deviendra un centre névralgique où les utilisateurs pourront y regrouper l’ensemble de leurs fichiers et documents.
  3. Partager des fichiers, répertoires et documents est un jeu d’enfant. Il est même possible de partager des fichiers qui seront accessibles à n’importe qui.

Ce qui est moins intéressant:

Il y a trois deux limitations importantes sur la version consommateur et Google Apps Standard de Google Documents.

  1. uniquement les fichiers d’un poids maximal de 250Mb sont acceptés alors que la version Premier de Google Apps permet de téléverser des fichiers qui ont un poids de 1Giga. Tous les comptes peuvent téléverser des fichiers d’un poids maximal d’un Giga.
  2. Google ne possède pas d’application permettant la synchronisation des fichiers envoyés sur Google Documents. Encore une fois la version Premier offre cette possibilité par l’entremise d’applications offertes par des partenaires (Memeo et Syncplicity).
  3. Les deux premiers points ne permettent pas l’utilisation de Google Documents comme service de sauvegarde.

L’annonce de cette fonctionnalité n’est pas banale. Par contre, la limite de 250Mb par fichier et l’absence d’outils de synchronisation sont deux irritants majeurs qui à mon avis limite l’utilité de Google Documents. Et-vous qu’en pensez-vous?

Benoit Descary

7 COMMENTAIRES

  1. 250 Gb mini, ca ne me gène pas ! Mais si je n’ai pas de possibilité de faire de la synchro, je ne vois pas trop l’intérêt !

    Je vais continuer à utiliser le service d’Amazon

  2. L’absence de synchronisation est palliée par des solutions tierces. Rien de bloquant donc.

    L’objectif avoué de Google est de vendre ses service. Il est normal, dans une logique purement marketing, de segmenter l’offre.

    Quand à Chrome OS… il offrira probablement l’outil de synchronisation qui vous manque. Ce serait un bon moyen de donner une plusvalue à cet OS poid plume.

  3. Google Documents, je l’utilise surtout pour des fichiers (non Pro, non confidentiels) que je dois mettre à jour depuis le bureau, la maison ou une salle d’attente…des fichiers de type Office généralement.

    Initialement, je l’avais adopté pour partager des fichiers. Les messieurs utilisent volmontiers, les dames semblent réticentes (panel limité tout de meme).

    J’ai un excel qui me fait plan et textes d’1 petit site à développer aux USA. Le commanditaire l’a adopté vite et s’est mis à traduire ejn anglais à la volée (j’écrivais et je voyais la case « en anglais » changer sous mes yeux.
    Mais il y a 2 jours il m’a demandé de luis sortir un Word en export ;). Comme quoi c’est pas gagné.

    David

  4. C’est un modèle que j’aime bien. Ça fait longtemps qu’on nous a habitués à stoquer nos photos hors de chez nous. Moi j’utilise et paye http://www.smugmug.com pour mes photos et vidéos…Super machin facile à utiliser…

    L’avenir est là. Tout ce qu’on fait sur nos machines se fera aussi dans le nuage internet…C’est tellement peu cher l’infrastructure dans le Cloud pour les fournisseurs de services…par exemple, Smugmug utilise l’infrastructure d’Amazone (S3) pour le stockage des photos. Leur modèle d’affaire de stockage n’inclus même pas une infrastructure de stockage…Hop…sous-traitance..

    L’infrastructure est en place pour réaliser ce nouveau modèle d’application et probablement sous utilisé actuellement. Même Google loue son infrastructure pour l’implantation d’applications sous une structure similaire à Amazone…

    De plus en plus de fonctions s’en vont dans le virtuel d’internet…(Salesforce.com, Todledo.com…etc…)…En ajoutant, l’influence des mobiles sur le besoin d’accès a nos affaires partout…Ce n’est qu’un début…

  5. Ben … je suis peut être un petit joueur, mais j’ai beau chercher, je n’ai pas de fichiers qui pèsent plus de 250 Mo … Cette limite n’en est donc pas une pour moi !

Comments are closed.