Voici un service que j’attendais depuis longtemps. Iremotepc vous permet d’accéder à votre ordinateur depuis n’importe quel autre ordinateur, de transférer des fichiers de votre PC à un autre, partager des fichiers avec vos contacts, partager votre bureau et redémarrer votre ordinateur à distance. Le tout encrypté d’un bout à l’autre de la communication.

En fait, ce service ressemble en tout point à LogMeIn Pro, on croirait un clone. La différence majeure entre les deux produits c’est le prix. Environ 70$ USD pour LogMeIn Pro et gratuit pour ce qui est de Iremotepc. Et franchement, je ne comprends pas comment Iremotepc peut offrir un produit de cette qualité gratuitement.

L’installation de Iremotepc sur votre PC se fait très rapidement, une fois complété vous êtes prêt à utiliser ce service. Le seul pré requis pour utiliser Iremotepc c’est évidemment que votre PC soit sous tension. Vous n’avez pas à vous préoccuper d’ouvrir un port sur votre firewall ni de rediriger la connexion sur votre router. Toute la configuration se fait automatiquement.

En plus du contrôle de votre ordinateur à distance et du transfert de fichier d’un PC à l’autre, l’une des fonctionnalités intéressantes de ce service, est la possibilité de générer un lien URL pour partager un fichier avec les usagers de votre choix. Je peux ainsi déterminer que mon fichier A sera partagé avec monsieur B pendant 24 heures avec un maximum de deux téléchargements. Cette fonctionnalité se retrouve la plupart du temps sur des services payants.

Lorsque vous utilisez Iremotepc sur un ordinateur distant, aucune installation n’est nécessaire sur cet ordinateur pour accéder à votre PC. Iremotepc est une application Java et fonctionne à travers le fureteur Internet. Il suffit de quelques secondes pour vous brancher à votre PC et en prendre le contrôle. Si vous êtes souvent en déplacement et que vous devez accéder à vos fichiers en tout temps, cette application vous plaira à coup sûr.
Hebergement Web: espace disque et bande passante illimité! Code rabais de 70$

Benoit Descary

Lien : https://www.iremotepc.com

52 COMMENTAIRES

  1. Bonjour de la France…
    C’est avec plaisir que je lis depuis peu de temps votre blog, et franchement, je vous tire mon chapeau: les articles sont très intéressants…
    En ce qui concerne l’accès à distance via le web, j’utilise très souvent NTR Connect qui doit être l’équivalent de IremotePC, gratuit dans la version personnelle, payante en version professionnelle.
    Voilà…

    A très bientôt.

    Fred.

  2. Effectivement cela a l’air fort alléchant!
    Mais je n’arrive vraiment pas à comprendre comment de tels logiciels peuvent exister sans modèle économique! Existe-t-il un pays où des développeurs travaillent gratuitement ???

  3. Merci Fred pour ton commentaire :0
    Effectivement LiLyprune Je me pose la même question.
    Probablement qu’ils ajouteront des services à valeur ajoutée. Ils annoncent la disponibilité prochaine d’un service « remote support » et de « media streaming » qui seront probablement payant.

  4. Peu etre des fou de programation qui le font pour le plaisir entres potes ou alors qui cherchent a se faire connaitre.

    En tout cas trés interessant ce logiciel. ^^

  5. bonjour.
    Plusieurs logiciels de ce type existent, et gratuits en plus…
    Je pense nottament à VNC, avec ses différentes déclinaisons (RealVNC, UltraVNC, etc.)

  6. Eh réveillez vous les gars !
    Vous n’avez jamais entendu parler des logiciels libres ?
    Il existe des tonnes de logiciels de ce type que des passionnés mettent à disposition…
    Pour ne citer que les plus connus : firefox et openoffice…

  7. Bonjour Wissam,

    Effectivement, les VNC permettent eux aussi un accès distant au PC. Par contre, d’une part les VNC demande une configuration plus complexe surtout si vous utilisez un router et d’autre part les VNC gratuits n’offrent pas toutes les fonctionnalités qu’offre Iremotepc.

  8. À propos de logiciels gratuits et de qualité, connaissez-vous la suite logicielle KDE ?

    http://kde.org/

    Elle offre un navigateur web, des lecteurs multimedia de haut niveau, des moyens de communication, un logiciel de messagerie instantanée compatible msn, icq, jabber, aim etc, et bien d’autres choses, dont une suite bureautique complète, et en plus c’est joli !

    Bien à vous

  9. Je viens juste réagir aux commentaires précédent,
    il serait temps de sortir de la vision MicroSoft’ienne du monde de l’informatique.
    Il existe un grand nombre d’outil de qualité entierements gratuits et même
    utilisé en contexte professionnel.

    linux: kernel type unix, brique de base d’un système d’exploitation.
    Xorg: système d’affichage graphique supportant le protocol X11 (permet
    l’affichage déporté, les clients légers, etc depuis plus de 20 ans)

    et touts les programmes composants une distribution linux (11000 sur la distribution
    debian)
    => ~ 13 millions de lignes de code pour la base de linux
    8 millions pour la partie graphique

    plus populaire et récents:

    firefox/thunderbird: clients web/mail plus évolués que IE
    OpenOffice.org: Suite bureautique complete
    Eclipse: Environnement de développement extension (conçu pour java mais evolutif)

  10. Attention, on parle de logiciel gratuit et non de logiciel libre !
    Dans tous les cas, ne pensez surtout pas qu’un logiciel gratuit est forcement de mauvaise qualité.

    Je vous écris depuis un ordinateur qui tourne sous linux par exemple. Les logiciels que j’utilise en ce moment sont tous gratuits et sont pour ce que j’en fais, meilleurs que leurs équivalent payants !

    C’est toute une philosophie où certains développent par plaisir (il y a un certain mérite à pouvoir dire : je suis développeur de logiciel libre dans mes temps libres) pendant que certaines entreprises vendent un service et non un produit en soit.

  11. Jamais entendu parlé des Logiciels Libres? GNU/Linux, Firefox, OpenOffice,…?

    Et bien sur qu’il y a un modèle économique, il n’est plus basé sur la vente de produits, mais de services

  12. en 2007, s’extasier sur un logiciel gratuit et performant, faut le faire…

    Ma question serait plutôt : comment se fait-il que des gens payent 70$ pour LogmeIn, alors que des solutions logiciels gratuites et performantes existent et sont plus célèbres.
    VNC, par exemple, est beaucoup plus utilisé, mieux documenté, et question prix…

    Sinon, au hasard je signal que des gens et même des boîtes fonctionnent avec tout un système informatique complet gratuit et même libre.

  13. Houba… => Non, mais la on parle de logiciels gratuits de qualités, pas des gros bouzins lent et inutilisable qui sont la copie de vrai logiciels comme le sont généralement les logiciels libres. :p

  14. Bonjour,

    il existe des modèles économiques qui fonctionnent avec de la gratuité du logiciel. En l’occurence, ici il s’agit de semi-gratuité, ou plutôt que vous payez pour les versions plus élaborées du logiciel. cf la faq:
    « Is it expensive?

    Absolutely Not! In fact, we have decided to provide remote desktop access and file transfer features for completely free! You only pay for premium packages. See our add-on packages designed to fit every budget for further details. We have packages tailored to your usage needs.  »

    Donc vous payez pour la version « premium » ou bien pour les extensions.

    Mais surtout il existe aussi beaucoup de logiciels dit Libres qui sont potentiellement gratuits de bout en bout. L’économie sous-jacente peut alors reposer sur du service, de l’après-vente, du communautaire, sur le fait de payer des développeurs (les créateurs du logiciel ou d’autres) pour améliorer le logiciel selon vos besoins tout en en faisant profiter l’ensemble de la communauté, la valeur ajoutée à d’autres produits, ou pour pouvoir aisément faciliter l’amélioration de votre produit par les développeurs tiers du monde entier, lesquelles donc participeront à un effort communautaire pour faire de votre produit un logiciel phare en échange de votre part de leur fournir gratuitement l’utilisation du logiciel ainsi que son code. Ce ne sont que des exemples d’utilisation d’un tel modèle, il y en a d’autres possibles…
    Ce modèle économique existe, est performant, crée de l’emploi et s’appelle le logiciel Libre (je rappelle que cela ne concerne nullement le produit dont il est question ici, mais je réagis à « Mais je n’arrive vraiment pas à comprendre comment de tels logiciels peuvent exister sans modèle économique! Existe-t-il un pays où des développeurs travaillent gratuitement ??? »).
    Faites des recherches sur le net pour vous renseigner sur ce modèle économique.

    Au passage, vous avez sûrement entendu parler de logiciels baignant ds ce modèle: Firefox et Thunderbird de la fondation Mozilla étant les exemples parmi les plus connus, mais aussi OpenOffice ou le système d’exploitation Linux.
    Pour conclure je dirais même plus: vous en utilisez assurêment puisque je vois que ce blog utilise WordPress… lequel est un logiciel Libre. De même que j’ai vu un commentaire de quelqu’un utilisant Dotclear, qui en est aussi un. Ne vous êtes pas demandé aussi en installant vos blogs « mais comment de si bons logiciels peuvent-ils être gratuits? »?

    Pour ce que fait ce logiciel, je n’ai pas regardé à fond, mais je connais plusieurs logiciels Libres qui font des choses similaires, quoique je ne suis pas sûr qu’ils existent sous Win. Je ne suis pas sûr non plus qu’il y en ait un avec toutes les fonctionnalités mais on peut sûrement en trouver plusieurs qui ensemble feront même plus. Pour le partage, proftpd suffit à mes besoins par exemple. Il est très complet (mais je l’utilise basiquement, je suis jamais allé au fond des choses). Sinon pr le contrôle à distance de l’ordi, j’utilise ssh pour ma part. Il y en a sûrement foultitudes d’autres.
    Bonne continuation.

  15. Pas forcement.
    Les trolls ce n’est pas constructif et c’est uniquement quand un site commence à dormir et qu’il faut le reveiller.
    Sinon, j’utilise d’habitude SSH pour l’accés à distance (et FreeNX quand j’ai besoin du GUI).

    Nico qui passait par là 🙂

  16. Personnellement j’ai bien plus de sympathie pour un fanboy de logiciel libre que pour un fanboy de logiciel proprio.

  17. Au passage puisque le mot clé p2p est associé à ce billet, je rapellerais que emule, bittorrent et azureus sont gratuits et sans modèle économiques. Pourtant ils ont l’air d »être aprécié… Alors gratuit, libre, performants, original… des mots incompatibles?

    En attendant ils y a bien des logiciels ayant des rapport qualité/prix bien meilleurs que les « Hit » genre MSOffice ou Photoshop.

  18. Bonjour,

    je passais par là par hasard et je tombe sur cet article et surtout sur ce commentaire :
    « Non, mais la on parle de logiciels gratuits de qualités, pas des gros bouzins lent et inutilisable qui sont la copie de vrai logiciels comme le sont généralement les logiciels libres ».

    C’est dommage de considérer à priori le libre comme un « gros bouzin ». Cela révèle au mieux de l’ignorance (dommage de ne pas savoir de quoi on parle), au pire de l’aigreur.

    Que faire pour convaincre du contraire ? Rien si ce n’est de vous encourager par exemple d’essayer ou de vous faire montrer la puissance d’un système d’exploitation Linux « familiale » comme Ubuntu, la puissance inégalée par Mac et Windows d’un bureau en 3D comme Beryl, ou les célèbres Firefox et Thunderbird.

    Que dire de ces bouzins poussifs que sont les serveurs web Apache qui sont en situation de quasi monopole sur les applications serveurs ou de SSH, l’application de contrôle crypté à distance universellement adoptée ?

    Que dire surtout de WordPress, le moteur sur lequel tourne ce blog ? 😉

    Regardez, le libre (quasiment toujours gratuit) est tous les jours autour de vous. Pourquoi se mettre des oeillères et s’extasier quand une miette tombe du ciel ?

    Un certain Georges Brassens fredonnait en son temps quelque chose comme « Non, les braves gens n’aiment pas que l’on suive une autre route qu’eux… »

    😉

  19. @Houbi, pourquoi devrait-on se planquer ?

    Je trouve qu’ils sont venus et ont expliqué justement le modèle économique des logiciels gratuits (libres?).
    C’est la question que l’on trouve dans le billets et certains commentaires (pour rappel « Et franchement, je ne comprends pas comment Iremotepc peut offrir un produit de cette qualité gratuitement. »).

    Je ne vois pas où est le troll à part dans ton message. Et eux au moins ne sont pas insultants, eux. Tu devrais les traiter en ami et pas en parasites…

    En tout cas merci pour toutes ces explications. C’est vrai que ce monde « libre » a l’air très intéressant .Je suis de plus en plus tenté d’aller y goûter. J’ai vu une demo dernièrement d’un de ces linux, c’est impressionnant, il y a déjà les mêmes effets que dans Vista et bien plus, avec des ombres, un cube qui tourne de la pluie…

  20. @lilo

    Je crois bien que la critique de kde, c’était de l’humour (au pire une contestation de son statut par rapport à Gnome ou d’autres environnements plus legers). Mais certainement pas de sa qualité intrinsèque fasse au non-libre.

  21. @leo
    « Gnome ou d’autre environnements plus légers »
    J’espère que tu ne considère pas gnome comme un environnement plus léger que kde…

    (en fait, je ne suis pas ploum)

  22. Bonjour,
    Ici on peut noter une confusion entre libre et gratuit.
    La plupart des logiciels libres sont gratuits, mais tous les logiciels gratuits ne sont pas libres…
    La nuance parait anodine et pourtant elle est énorme.

    LE code source d’un logiciel libre est disponible, n’importe qui connaissant suffisamment la programmation peut l’améliorer, l’adapter à ses besoins comme cela lui plait.

    Le code source d’un logiciel gratuit ne sera pas disponible si ledit logiciel n’est pas « libre ».

    Qu’est ce que çà peut faire ????

    Et bien, ca peut faire que sur tout les logiciels propriétaires (gratuits ou payants) les failles de sécurité sont corrigées plus lentement, qu’il peut y avoir des « malwares » dans le code source sans que d’autres personnes que le concepteur ne puisse le vérifier, etc…
    Il peut y avoir aussi des tas de choses inutiles et un code qui ne soit pas optimisé.

    Il y a ici un ignorant qui prétend que les logiciels libres ne sont que de pales copies des logiciels propriétaires. Et bien puisqu’il parle en expert de ce qu’il ignore, peut-être saura-t-il que le mac avec environnement graphique existant bien avant la version 1.0 de windows, qui au demeurant n’était pas très reluisante en terme de fonctionalité… (J’ai connu cette époque).

    Unix a été créé en 1969, la plupart des logiciels libres qui gravitent autour l’ont été dans les années qui ont suivi.
    Le créateur de linux n’a fait que réécrire un unix plus léger que ce qu’était ce système au début des années 90, puis au fur et à mesure, les utilitaires « open-source » ont été ajoutés…

    Le shell Bash qui a été « inventé » pour linux est utilisé sur presque tous les unix maintenant.

    ALors je ne partage pas du tout les opinions de ce spécialiste de l’idée reçue… alias « …HOP » mais j’ai cet avantage sur lui qui consiste à avoir plus de vingt ans d’informatique derrière moi et à avoir vu des tas d’évolutions dans tous les systèmes que j’ai utilisés.

    Tiens j’y pense : mac os/X a un noyau unix maintenant…
    C’est toujours plus stable que le noyau de winnt… Non ?

    On doit toujours redémarrer un serveur windows tout les deux mois au moins en condition d’exploitation.
    Un serveur unix, tu l’arrête une fois l’an pour le dépoussiérer … c’est tout. (sauf en cas de panne matérielle bien entendu!)

    A plus.

  23. >Jonas : la disponibilité du code source d’un logiciel n’en fait pas un logiciel libre.

    Pour qu’un produit soit libre, il faut que le produit soit disponible dans la forme préférentielle servant à le concevoir et le modifier ET que la personne qui en dispose ait au moins le droit de le modifier et redistribuer dans les mêmes conditions que celles dans lesquelles on le lui a remis ET pour finir que le produit ou une portion du produit puisse être utilisé pour n’importe quel usage sans restriction.

    En général on a un logiciel, son code source, le droit d’en faire ce qu’on veut et de le redistribuer sous réserve de distribuer le code source, tout le code source -même les parties qu’on ajoute ou modifie soi-même.

  24. Salut,
    Je connais parfaitement les règles entourant les logiciels libres, d’ailleurs je milite dans le milieu associatif pour la promotion des Logiciels libres.

    Voici à titre d’information les quatres libertés fondamentales régissant ce type de produit :
    Liberté 1 : la liberté d’utiliser le logiciel pour n’importe quel usage et par tout le monde ;
    Liberté 2 : la liberté d’étudier le fonctionnement du logiciel, et de l’adapter à ses besoins ;
    Liberté 3 : la liberté de redistribuer des copies du logiciel comme de son code source ;
    Liberté 4 : la liberté d’améliorer le programme et de publier les modifications, pour en faire profiter toute la communauté.

    Ce sont les quatres règles incontournables pour qu’un logiciel puisse être considéré comme libre.
    Il est évident que le fait que le code source soit disponible ne suffit pas mais dans ma réponse il s’agissait de donner un exemple d’avantage que l’on pouvait tirer de ce genre de programme.

    Toujours est-il que les personnages qui se permettent de dire que les logiciels ne sont que les pâles copies de je ne sais quels autres logiciels est complètement dans le faux.
    Pourquoi ne pas dire que ce sont des contrefaçon pendant qu’on y est ?
    C’est du délire absurde, abscon et superfétatoire.
    Dans ma réponse précédente, je suis allé un peu vite et j’étais sous l’effet de la colère après avoir lu les sottise de certains intervenants. Donc ladite réponse était très incomplète, je pense que dans ta très grande et exceptionnelle bonté d’âme, tu m’en excuseras.

    A bientôt.

  25. Définition des logiciels libres :
    Voici le contenu d’une planche diffusée par l’association « Logiciels Libres à Tahiti et dans ses îles » accessible sur le site http://www.lolita.pf ou http://www.linux.pf

    Dix bonnes raisons d’utiliser les logiciels libres
    1. Pour être libre
    Les licences de la plupart des logiciels propriétaires sont prévues pour rendre illégal l’échange ou la
    modification. À l’inverse, les licences de Logiciel Libre sont conçues pour garantir quatre libertés :
    Liberté 1 : la liberté d’utiliser le logiciel pour n’importe quel usage et par tout le monde ;
    Liberté 2 : la liberté d’étudier le fonctionnement du logiciel, et de l’adapter à ses besoins ;
    Liberté 3 : la liberté de redistribuer des copies du logiciel comme de son code source ;
    Liberté 4 : la liberté d’améliorer le programme et de publier les modifications, pour en faire profiter toute la communauté.

    Concrètement, vous êtes libres de l’installer sur un ordinateur, de l’utiliser, le copier, le prêter à votre voisin, de l’installer chez votre beau-père et sur autant d’ordinateurs que vous le souhaitez, dans une salle de classe, une administration, une entreprise ou chez vous… vous êtes libres !
    A l’inverse, les logiciels non-libres (sharewares, freewares, partagiciels, gratuiciels…) violent une ou plusieurs des libertés ci-dessus. Quant aux logiciels propriétaires, ils les interdisent toutes.
    2. Pour des questions d’éthique
    Tout d’abord, utiliser des Logiciels Libres est une démarche éthique : c’est la volonté d’utiliser des logiciels réalisés avec l’objectif de créer un bien commun dans l’intérêt général, et non pas des logiciels créés pour servir des intérêts privés.
    D’un point de vue philosophique, le logiciel libre défend la liberté et l’égalité d’accès aux nouvelles technologies. Le Logiciel Libre assure aux utilisateurs la possibilité de traduire, améliorer et adapter les logiciels pour leurs propres besoins.
    Ils permettent à tous d’utiliser des logiciels modernes, de qualité, sécurisés et à jour, même sur des ordinateurs anciens (qui ont peu de mémoire, peu de capacité de stockage).
    Les Logiciels Libres sont un moyen efficace de réduire durablement la fracture numérique.
    3. Pour favoriser le partage des connaissances
    Tout le monde connaît le théorème de Pythagore : a² b²=c². Tous les jours, nous utilisons des
    objets qui existent parce que ce théorème, comme beaucoup d’autres théorèmes mathématiques et
    de découvertes scientifiques, est disponible et utilisable librement. Cet accès libre et ce partage du savoir est à la base du développement des Logiciels Libres.
    Le code des Logiciels Libres est « ouvert », ce qui permet aux développeurs du monde entier de
    travailler ensemble pour proposer les solutions logicielles les plus perfectionnées. Par ce procédé collaboratif, le savoir se capitalise à la manière de la recherche scientifique. Le code source des programmes est publié. Les Logiciels Libres rentrent dans un cercle vertueux de raffinements successifs.
    Si l’on fait une analogie avec la cuisine, on peut dire qu’un logiciel propriétaire équivaut à une barquette surgelée pour 1 personne, dont on ne peut connaître la recette. Il serait impossible d’essayer d’améliorer celle-ci ou d’en deviner le contenu, et il serait également interdit de partager ce plat cuisiné avec ses amis.
    Au contraire, avec les logiciels libres, la table est ouverte : le plat se partage avec autant d’amis qu’on veut et permet de satisfaire tous les appétits même sans savoir cuisiner. Quant au cuisinier, il peut modifier la recette, l’améliorer, la rendre plus proche du goût des convives.
    L’accès au code source du logiciel est indispensable pour que le logiciel soit libre. Dans certains cas, si vous modifiez la sauce, il faut redonner la recette : certaines licences de logiciel libre demandent de laisser l’œuvre sous les mêmes conditions d’utilisation.
    4. Pour être indépendant
    La disponibilité du code source des Logiciels Libres permet d’être indépendant du fournisseur de
    logiciel. Les formats de fichiers « ouverts » ne sont pas soumis à un « secret de fabrication ». Ceci a plusieurs avantages : si le fournisseur de logiciels disparaît ou change son offre,
    A : il est possible de faire appel à un autre fournisseur, en conservant la solution technique actuelle ;
    B : il est possible de modifier soi-même le code source du logiciel, ou d’employer des
    développeurs, afin d’ajouter des fonctionnalités ou de corriger des erreurs ;
    C : l’utilisateur maîtrise totalement son environnement informatique.

    5. Pour l’interropéralibilité des données
    Les Logiciels Libres utilisent en général des formats et des protocoles ouverts, dont le
    fonctionnement est publiquement connu.
    Leur usage permet à l’utilisateur de ne pas être dépendant d’un logiciel particulier : il peut en
    changer librement. Un même ficher texte peut être ouvert par plusieurs logiciels de traitement de
    texte (AbiWord, OpenOffice… ), alors qu’un fichier au format fermé n’est pas pérenne et court le risque d’être inutilisable.
    6. Pour la réactivité de la Communauté du Logiciel Libre
    Autour de l’idée du Libre et des Logiciels Libres s’est constituée une importante communauté de
    programmeurs, d’utilisateurs, de traducteurs, de graphistes. Ces personnes travaillent pour des
    entreprises, des administrations publiques ou territoriales, des laboratoires de recherche publics ou privés, des universités ou sont de simples programmeurs passionnés, férus d’informatique.
    Ceux-ci travaillent dans des dizaines de milliers de projets, dont l’envergure et le mode
    d’organisation sont très variables. Cependant, dans la majorité des cas, le développement est
    massivement décentralisé et Internet est au coeur de l’organisation des projets. Dans ce modèle
    communautaire de développement, la relation entre l’utilisateur et le développeur n’est plus une
    relation de client à fournisseur, mais de personne à personne, privilégiant l’entraide. L’utilisateur devient acteur du processus de création, et participe à l’amélioration du logiciel.
    7. Pour avoir les dernières versions
    L’informatique (matériels ou logiciels) est un domaine qui avance très vite. Avec les Logiciels Libres, vous pouvez :
    Suivre les évolutions d’un produit pratiquement au jour le jour, puisque ce n’est pas une logique commerciale ou marketing qui régit la vie d’un Logiciel Libre, mais une logique de
    résultat ;
    Télécharger gratuitement la dernière version.
    Puisque le code est « ouvert », il est plus aisé de détecter et de corriger les failles d’un système lorsqu’une communauté d’experts se penche sur le code que lorsqu’on a affaire à une « boîte noire » totalement fermée.
    Les Logiciels Libres sont souvent indépendants des contraintes commerciales : le développement
    n’est pas dirigé par la rentabilité et les corrections de problèmes mineurs ne sont donc pas
    négligées.
    8. Pour sortir de l’illégalité
    Avez-vous payé les licences de vos applications favorites ? Avec l’utilisation de Logiciels Libres :
    pas de coût de licences ;
    donc aucun risque d’être dans l’illégalité ;
    donc aucun risque d’être poursuivi judiciairement.
    Pour rappel, vous risquez trois ans de prison (maximum) et 1,5 millions d’euros d’amende
    maximum).
    9. Pour la protection de votre vie privée
    Spywares (espiogiciels), malware (code malicieux), spam (pourriel), phishing (ameçonnage) …
    Êtes-vous certain de protéger votre vie privée à la source, en l’occurrence quand vous recevez des mails ou naviguez sur Internet?
    Certains outils de navigation, de lecture de mails permettent que des logiciels pirates fonctionnent à votre insu sur votre poste de travail.
    Vos habitudes de navigation, vos données personnelles, vos codes restent-ils bien sur votre
    ordinateur ?
    La sécurité fait partie intégrante des logiciels libres comme Firefox (navigation) et Thunderbird
    (courrier), conçus pour éviter au maximum ce genre de déconvenues. La transparence du code
    permet également de s’assurer que le fabricant n’introduit pas – volontairement ou sur demande –
    des services, des « portes dérobées » ou des programmes espions destinés à surveiller ou à capter
    des données.
    10. Pour la gratuité
    Les logiciels libres sont gratuits ! Plus de licence à acheter, à renouveler…
    Pour les responsables informatiques du Fenua, les économies ainsi réalisées peuvent par exemple
    permettre de financer des sociétés de services locales plutôt que des éditeurs de logiciels situés la plupart du temps à l’étranger.

    Reproduction en mode texte d’une planche diffusée par :
    Association LoLiTa : Logiciels Libres à Tahiti et dans les îles
    http://www.lolita.pf

  26. Heu, c’est bien beau vos tartine sur le logiciel libre, mais sans windows il n’y aurait pas grand chose comme logiciel.
    Windows XP et MacOSX restent largement plus performant que les outils de « hackerz »

  27. BlackXor, j’ai un diner mercredi soir prochain, permets moi de t’inviter et de te présenter à mes amis!

  28. @BlackXor

    « Heu, c’est bien beau vos tartine sur le logiciel libre, mais sans windows il n’y aurait pas grand chose comme logiciel. »

    Les libristes plus haut en ont fait des tonnes, c’est vrai. Mais pourquoi dites-vous cela ? De quel genre de logiciels parlez vous ?

    « Windows XP et MacOSX restent largement plus performant que les outils de “hackerz”  »

    Pourquoi ? Pourriez-vous argumenter ?

  29. >Jonas : Ok, on va arrêter les cours sur le logiciel libre et démarrer les cours de communication.
    C’est à dire que, à mon avis, tes textes, là, personne ne les lit. En plus c’est du copier coller. Utilise par pitié une fonction inventée il y a quelque temps dans un obscur laboratoire du CERN : le lien hypertexte.

  30. Il vaut les laisser se faire plaisir avec leur 0.1% de postes de travail les utilisateurs de Linux.

    Il faut bien qu’ils s’occupent à donner des leçons au monde entier alors que la plupart ne font qu’utiliser sans jamais rien produire (parce que c’est gratuit ? Je ne vois pas la différence avec un utilisateur de produits crackés en fait).

    Ils sont Linuxiens juste parce que ca fait bien en société (enfin quand ils ont des amis), et quand ils ont besoin de jouer … ils rebootent sur un vrai système !

  31. @BlackXor

    L’informatique n’as pas commencer avec windows ni même le dos.
    Sans la bonne alliance de MS avec IBM et sa prise de control du marché de l’OS par la vente liée, l’informatique aurait évolué autrement pour quoi? Certainnement l’essort de systèmes morts, ou la vie d’encore plus de système la naissance d’un autre ou la dommination d’apple pourquoi pas.
    Mais une chose est sur, sans Windows, d’autres aurais pris la place, c’est obligatoire, il y avais deja un besoin et des idées bien avant windows (qui n’a fait que copié ce qui existatit deja)

  32. Aime : par vrai système, tu parles d’une console ?

    Tu ne fais que dénigrer les linuxiens et leurs systèmes et je trouve ça lamentable, eux ont été correct dans leur propos. Même si on n’a pas le même OS, je me sent 1000 fois plus proche d’eux que d’une personne comme toi.

    désamicalement,
    max

  33. Jonas, c’est vrai, c’est trop long pour être lu (pour le non littéraire que je suis en tout cas :P).

    Bien sûr il ne faut pas non plus confondre logiciel libre et code non protégé appartenant au domaine public.

    A ceux qui crient au troll ou autre en parlant des défenseurs de logiciel libre :
    Il me semble que les commentaires les plus constructifs sont plutôt proLogiciel libre et au contraire les commentaires le plus courts, sans arguments sont là pour tenter de dire que les logiciels libres ne sont pas de qualité.

    Quelques temps après avoir fait mes premiers pas sur le net, on m’a énoncé une règle importante, peut-être autant que celle selon laquelle il ne faut pas parler aux inconnus :
    Ne nourris pas le troll ! (Don’t feed the troll)

    Et pourtant, je vais faire cette erreur (oui c’est une erreur car on a souvent affaire à des gens qui campent sur leur position et c’est souvent une simple perte de temps) dans le seul but d’informer les simples lecteurs.

    « Houba… => Non, mais la on parle de logiciels gratuits de qualités, pas des gros bouzins lent et inutilisable qui sont la copie de vrai logiciels comme le sont généralement les logiciels libres. :p »
    Bon, tentons de passer outre l’aspect purement trollesque du message :).
    Un exemple de logiciels libres ? Étudions la solution adoptée par ce blog !

    Système d’exploitation :
    Linux (distribution Fedora) : Symbole du logiciel libre. C’est un système alternatif, je ne vais pas rentrer dans les détails, c’est un sujet tellement traité sur le net… C’est celui que j’utilise depuis 4-5 ans (avant de rentrer en classe de seconde). Je vois son évolution, notamment concernant son principale reproche, un système de « Hackerz ». Les distributions linux sont de plus en plus userfriendly et ça s’accélere !

    Serveur Web :
    Apache : Serveur web libre en position dominante sur le web. Son concurrent ? IIS de Microsoft. Apache est plus stable, plus performant, plus sécurisé, plus souple, multiplateforme. (enfin ça vous n’êtes pas obligé de me croire, comme l’a dit Euclide : « Ce qui est affirmé sans preuve, peut être nié sans preuve » => C’était uniquement pour vous faire croire que j’étais cultivé, je vous ai dit, je ne suis pas littéraire ;))

    Base de donnée :
    Mysql : Bon là c’est surtout parce que le site utilise la technologie php (concurrent de l’asp de MS ;)) et qu’il est généralement interfacé avec Mysql.

    Blog :
    WordPress : Je viens de vérifier la licence sur leur site : GPL, c’est donc un logiciel libre.

    Wah, tout ça pour un vulgaire troll ? Je ferai mieux d’aller me coucher, j’ai cours demain à 8h :P.

    Bon à la suite :

    « Heu, c’est bien beau vos tartine sur le logiciel libre, mais sans windows il n’y aurait pas grand chose comme logiciel.
    Windows XP et MacOSX restent largement plus performant que les outils de “hackerz” »
    Aucun argument, tout ce que j’ai réussi à comprendre c’est qu’il ne connaissait rien à Linux et des logiciels qui tournent dessus.

    Les logiciels libres c’est une autre façon de créer un logiciel. Il apporte des avantages que le logiciel proprio est incapable de fournir : vous trouvez pas abérant de pas savoir ce que fait vraiment les logiciels sur votre ordi ? Les problèmes de spyware, spam (en hébergeant des logiciels qui spamment depuis votre ordi, (certains) virus et compagnie, vous croyez que ça pousse tout seul ? Mais ceci n’est qu’un petit exemple parmis d’autres.
    Il y a aussi la notion de sécurité de la vie du logiciel :
    Imaginez vous utilisez un logiciel essentiel à votre entreprise. La société qui développe ce logiciel coule. Vous suivez ?
    Avec un logiciel libre, le projet est récupéré par d’autres personnes, vous pouvez vous même payer des développeurs pour continuer le support du logiciel et ainsi même adapter le logiciel à VOS besoins !
    L’inconvénient ? C’est plus dure de faire des bénéfices (pour les sociétés qui développent des programmes informatiques) je pense en toute honnêteté. Mais en fait, c’est pas plutôt le long terme qui compte ?

    Pour revenir au troll :
    Windows et Mac OS ne sont pas plus puissants que Linux. Sinon linux ne serai sans doute pas aussi utilisé sur les serveurs… Notamment ceux reliés directement au net.
    Et contrairement au grand public, les gens qui s’occupent de ce serveur font des choix basés sur des véritables connaissances, une analyse du besoin. Contrairement au grand public qui veut juste un truc qu’il connaît et qui sait qu’il marche.
    Bon plus c’est stupide et plus j’ai du mal à contre-argumenter bizarrement : « sans windows il n’y aurait pas grand chose comme logiciel ».
    Pfffiou… Windows s’est accaparé d’un marché très important et il a conclu des accords avec les fabricants de PC de sorte à avoir un énorme monopole ! (90%, 95% ?)
    Résultat les éditeurs de logiciels ne se prennent plus la tête à faire des trucs portables, ils développent des logiciels qui ne marchent que sous windows (non pas parce que ça serai plus dure sous Mac OS ou Linux, juste parce que ça réduit les coûts) et contribuent à leur tour au monopole de Windows…
    Donc sans windows ou avec windows, ça change rien. C’est pas parce qu’il y a moins de logiciels (proprio) sous Mac OS et sous Linux que c’est parce que c’est plus dure de développer sous ces systèmes.
    J’espère avoir bien saisi la critique : « Il n’y a pas autant de logiciels sur les autres OS => sans windows il n’y aurai plus beaucoup de logiciel », donc si c’est bien ça, c’est juste la preuve de la méconnaissance du sujet (On m’a toujours dit : Quand on ne sait pas, on ne parle pas.).

    Allez, je pourrai continuer à en parler longtemps…

    Mais laissez-moi conclure :
    Jonas a dit : « j’ai cet avantage sur lui qui consiste à avoir plus de vingt ans d’informatique derrière moi »
    Pour ma part, j’ai écris avec mon coeur, l’informatique est ma passion (et j’assume :P).
    En effet, si certains ont 20 ans de métiers, pour ma part je n’ai pas encore atteint cet âge…
    Espérons donc une nouvelle génération plus réceptive quant à l’intérêt des logiciels libres :).

  34. Wow,
    Quel déferlement uniquement pour un petit billet qui ne fait que proposer une application gratuite!!! Je ne comprends pas très bien cet acharnement, car nulle part sur ce blogue je ne dénigre les applications Open Source. Et bien entendu comme plusieurs j’utilise ces applications.
    Personnellement je ne pense pas que les partisans du logiciel libre gagneront la faveur populaire de cette façon. Enfin, j’espère que vous vous êtes beaucoup amusé avec ce billet. 😉

  35. Bonsoir benoit, (oui bonsoir, il est 2h du mat ici…)

    A vrai dire ton message a visiblement fait bondir l’un de tes lecteurs linuxiens qui s’est empressé de faire partager sa stupéfaction lol. Du coup tu t’es retrouvé avec une foule de linuxiens (dont moi) ce qui peut faire peur ^ je te l’accorde.

    J’espère que tu as lu tous les commentaires et que tu as appris des choses intéressantes.
    Tu dis : « je ne pense pas que les partisans du logiciel libre gagneront la faveur populaire de cette façon. » alors dis nous ce que tu suggères à la place de donner de l’information… (je retire de là tous les messages non argumentés)

    J’espère aussi malgrès tout que cela va te donner envie de te renseigner d’avantage sur cet engouement pour les logiciels libres. Si ce n’es toi, cela sera peut-être le cas pour certains de tes lecteurs.

  36. @ Aime : La différence avec les produit craqué est simple, un produit craqué c’est illégal (300 000€ d’amande et 5 de prison) de plus l’abus de la copie (logiciel, CD, DVD) est a l’origine de DADVSI. Au moins j’ai ma consience pour moi. Sinon, pour mon usage les logiciels libre sont au moins aussi bien que les propriétaires, en attendant c’est un rapport qualité prix imbatable.

    @BlackXor
    « Windows XP et MacOSX restent largement plus performant que les outils de “hackerz” »
    – Donc juste comme ca pour rappel, MacOSX est basé (hors interface graphique) sur des logiciels libres (Darwin) et fournis de nombreux outils libres (apache, gcc…)
    – Je n’ai pas reinstaller mon linux depuis plus de 3ans (sauf pour le passage en 64bits) et il est a jour, d’ailleurs il me suffit d’une commande pour que tout mon systeme (OS logiciel) soit mis à jour.
    – Linux tournais sur machines 64bits en 64bits bien avant windows et tourne aussi sur ppc (les processeur des anciens apple), certain palm et pocketPC, certain telephones portable, de nombreuses box type freebox ainsi que la PS3.

  37. @Billyboy
    « un produit craqué c’est illégal (300 000€ d’amande et 5 de prison) »

    Ça fait quand même 100 tonnes d’amandes, impressionnant ! 😉

  38. Leo : tu me dis ceci dans ce commentaire :

    « @lilo

    Je crois bien que la critique de kde, c’était de l’humour (au pire une contestation de son statut par rapport à Gnome ou d’autres environnements plus legers). Mais certainement pas de sa qualité intrinsèque fasse au non-libre. »

    mais je ne faisais pas référence à ça. Je me considère hors polémiques et autres Trolls Gnome/KDE, etc… Pour moi, un bon système c’est un système (ou environnement) qui me convient et qui répond à mes besoins. Gnome ou KDE je m’en fiche comme d’une guigne du moment que mon boulot est fait et bien fait 😉

    Je suis ni PRO Linux ni ANTI Microsoft : j’utilise les deux systèmes, des logiciels libres ET des logiciels propriétaires.
    La seule chose qui me chagrine est le manque de curiosité de certaines personnes (alors qu’une recherche sur le Net est quand-même rapide). Les guéguerres entre intégristes d’un bout de ligne de code de tous bords ne m’intéressent pas.

    La liberté c’est la connaissance, la diversité ET le choix de chacun 😉

    A 🙂

  39. Ce cher BlackXor a écrit en date du 10 jan 2007 à 17:39

    « Heu, c’est bien beau vos tartine sur le logiciel libre, mais sans windows il n’y aurait pas grand chose comme logiciel.
    Windows XP et MacOSX restent largement plus performant que les outils de “hackerz” »

    Ce à quoi nous pouvons répondre que ce cher personnage parle en expert de ce qu’il ignore et qu’il ferait bien de se renseigner quelque peu avant d’émettre ce genre de borborygme stupide…

    Tu site macosX et windows, alors deux infos,
    windows est au départ une vague copie de Mac OS,
    Mac OS/X a un noyau unix…

    Quand à unix ou linux, ils sont utilisés sur des serveurs dans bon nombres d’entreprise très sérieuses, et ils sont appréciés pour leur stabilité supérieure à celle de M$ Wintruc…

    Ton provider internet a très certainement un serveur de messagerie sous linux ou unix, la majoroité des serveur internet sont sous apache, (qui est un logiciel libre multiplateforme)…

    J’en conclu donc qu’une idée reçue est une idée morte…
    A chaque chose il faut appliquer son jugement et ne pas répéter bêtement…

  40. Juste une précision…
    Dans mon message précédent, je dis que Windows est une copie de MacOS, je ne parle pas ici de MacOS/X, qu’on se rassure…
    Je parle des premières versions de system MAC qui tournaient sur les vieux proc motorola.

    A plus.

  41. Iremotepc semble tres bien et tout comme Ntrconnect est gratuit pour les particuliers (payant pour les entreprises d’ou le modele economique) je viens de lire les 30 pages de commentaires Pro logiciels libre , tout ca c est tres bien mais si on en revient au sujet soit un logiciel de prise en main avec TOUTES les fonctionnalités qu il offre en sus de sa securité je suis desolé messeiurs mais nous sommes bien loin de VNC qui ne fait QUE de la prise en main et qui est truffé de failles de securité en tout genres.
    il faut savoir que ni NTRConnect ni IremotePC ne neccessite de connexions entrantes sur votre LAN , toutes les connexions se font via un broker en SSL contrairement a VNC ou vous devez autorisé un port entrant (par defaut 5900) sur votre LAN.

  42. Eldee,
    Tu parles en expert de ce que tu ignores.
    Tu es bien expert, mais en idées reçues…

    Le code source de VNC est accessible, celui d’un logiciel propriétaire équivalent ne l’est pas.
    Le seul moyen de comparaison est l’essai, y compris pour les failles de sécurité. Cela dit, puisque le code source de vnc est ouvert et donc facile à contrôler, je te serai gré de me lister l’ensemble des failles de sécurité de ce produit.

    Perso, avec vnc, je fais du ssh, et j’en suis parfaitement satisfait.

    Tout programme de controle distant oblige à l’ouverture d’un port sur le site « cible. »
    J’évite toujours de mettre les ports par défaut, même si mes serveurs sont plutôt sur, çà limite encore un peu plus les risques.

    A plus.

  43. je ne veux pas polimiquer , si tu trouves ton bonheur dans VNC tant mieux, sache cependant que contrairement a ce que tu crois iremote ou ntrconnect en utilisant un broker ne neccessite aucuns ports entrants sur le site cible comme tu le dis je t invites a les tester d ailleurs car pour avoir faire comme toi du VNC pendant longtps je trouves que les 2 logiciels dont on parle tiennent largement la route en prise de main simple et offre en sus des fonctionnalites que VNC n a pas.

  44. Eldee, je note que ton discours redevient policé… Mais que la liste des failles de vnc n’apparait pas.

    Presque tous les logiciels ont des failles de sécurité, mais quand on dit que l’un est plus vulnérable que l’autre, il faut savoir de quoi on parle et éviter de trop s’avancer.

    J’ose croire que tu as compris que tu trouveras souvent sur ton chemin quelqu’un pour répondre à tes affirmations non fondées.

    Pour ce qui est de ton logiciel de prise de contrôle distant, essaie de l’utiliser derrière un router avec un firewall et la N.A.T. activé et si tu me dis que tu y arrive, alors il pourrait être intéressant de vérifier s’il existe un équivalent libre…

    J’évite le plus possible de laisser la sécurité de mes systèmes à des logiciels « propriétaires. »

    Question de confiance justement.
    Et puis je preferre faire du service qui fait travailler la main d’oeuvre locale plutôt que d’acheter une boite avec deux CD et une doc qui auront été fait à l’étranger…

    Les logiciels libres c’est aussi une question de bon sens économique.
    C’est pas cher, et çà peut dans certains cas donner du travail…

  45. Concernant la liste des failles VNC elles sont bien reels et effective , la societe de securité specialisé en audit lexis en recense plus de 300 je te laisse donc les verifié par toi meme.

    Pour le soft en question OUI ca fonctionne derriere un NAT , un firewall ou tout ce que tu veux puisque qu il n y a AUCUNES connexions entrantes sur ton reseau je te le rappel.
    le plus simple et je t invite a le faire pour qu on puisse en discuter ici de maniere equitable serait que tu test un des deux logiciels je suis sur que tu serais agreablement surpris.

    concernant la securité de tes systèmes je peux me permettre de te demandes le type et le nombres de serveurs que tu as sous tes repsonsabilités ?

  46. bonjour,

    j’ai une petite question bête sur le logiciel : je l’ai instalé, je me connecte à distance, je clique par exemple sur « view screen only », l’applet Java demarre, dmande le mot de passe, il me marque de « patientez, connection en cours… » et jamais ça connecte . est-ce un probleme de firewall ?
    si ma question n’a rien à faire là et si quelqu’un sait ou je peux trouver la réponse merci de me l’indiquer.

    merci d’avance.

Comments are closed.