Récemment, je vous parlais d’un service qui est à mon avis une excellente idée. Il s’agit de OnLive Desktop. Il vous permet d’utiliser la suite bureautique Office de Microsoft directement sur votre iPad ou tablette Android.

Des soucis concernant le non-respect du contrat de licence de Microsoft commencent à poindre à l’horizon. Dans un billet publié sur le blogue «Volume Licencing» de Microsoft, l’entreprise rappelle que la virtualisation de Windows 7 et Office que propose OnLive Desktop est en infraction avec la licence d’utilisation. En principe, il devrait y avoir un utilisateur par licence.

OnLive Desktop me fait penser au phénomène des MP3 au début des années 2000. Comme il n’y avait pas d’offre de la part des grands distributeurs, les consommateurs se sont accaparés cette technologie. Ce qu’offre OnLive permet d’avoir accès à des logiciels conçus pour des postes de travail sur une tablette. Cette «nouvelle» façon d’accéder à des applications évite plusieurs soucis comme les mises à niveau, les virus et l’entretien des ordinateurs.

Avec l’arrivée massive des tablettes au cours des prochaines années, il sera intéressant de surveiller ce phénomène des offres de virtualisation. En plus des problèmes de licences, l’offre de OnLive entre directement en conflit avec certains services de Microsoft. Est-ce que Microsoft fera un pas et modifiera ses politiques d’utilisation pour répondre à un nouveau besoin? À suivre.
Benoit Descary

Via: Microsoft Volume Licencing, Gartner et Zdnet

1 commentaire

  1. Je me disais aussi… Cela m’étonnait fortement que ce service ne soit pas en infraction au niveau licence.
    Et cela m’étonnerait également fortement que Microsoft laisse faire ça longtemps !

Comments are closed.