En janvier dernier, Google annonçait le lancement du Nexus One ainsi qu’une boutique en ligne. Ce smartphone conçu par Google et cet espace de vente en ligne devaient révolutionner la façon d’acquérir un téléphone mobile. Plutôt que de passer par un opérateur, c’est Google qui vous offre l’appareil et vous sélectionnez l’opérateur de votre choix. Force est de constater que ce modèle ne fonctionne pas. Du moins pour le moment.

Dans un billet publié sur le blogue de Google Andrew Rubin, le VP Engineering et créateur d’Android, annonce que la boutique en ligne de Google qui vend directement aux consommateurs cessera ses activités. Elle deviendra plutôt une vitrine qui fera la promotion de la plateforme Android.

Visiblement, l’expérience n’a pas fonctionné comme l’aurait espéré Google. Monsieur Rubin écrit dans son billet que les ventes de la boutique en ligne sont décevantes, uniquement les «early adopters» semblent être intéressés par ce type d’achat.

Il est vrai que la mobilité est complexe. Le choix d’un appareil et de son forfait est une décision qui demande souvent un accompagnement. En modifiant sa stratégie, Google espère sans doute faire décoller les ventes du Nexus One.

Dans les 74 jours premiers jours de sa commercialisation, Google aurait vendu uniquement 135 000 appareils. De son côté, Motorola a vendu plus d’un million de Droid (Milestone) au cours de la même période. La boutique en ligne de Google fermera ses portes lorsque suffisamment d’opérateurs offriront le Nexus One.

Benoit Descary

Source: Blog de Google

2 COMMENTAIRES

  1. Je suis très déçu de Google.
    Ils espéraient quoi ? Que tous les consommateurs, du jour au lendemain, allaient acheter un téléphone uniquement disponible en ligne ?

    Google aurait du prolonger l’aventure plus longtemps pour lui donner une chance.
    Avec le temps, les ventes se seraient certainement améliorés, tout spécialement en Europe où les consommateurs sont peut-être plus habitué à ce mode de vente (cf le fournisseur de service Internet en France qui détient 30% du marché avec uniquement de la vente en ligne …).
    Le problème c’est que Google reste esclave des constructeurs et des opérateurs.
    En plus, ça coute cher de vendre un produit à l’international.

    Ça fait seulement 4 mois que l’expérience Google Phone a commencé. Seulement 2 opérateurs aux US.
    Seulement quelques pays.

    Je suis très très déçu.
    :'(

Comments are closed.