Apple ne domine plus la mobilité comme c’était le cas il y a quelques années. L’uniformisation des applications mobiles, la multiplication des applications Web et les micros écosystèmes représentent un véritable casse-tête pour Apple. Dernièrement, Android a su s’imposer comme la plateforme dominante sur plusieurs marchés.

Voici quelques facteurs qui font qu’Apple ne domine plus comme dans le passé récent le secteur de la mobilité:

  • L’uniformisation des applications mobiles.
  • Les micros écosystèmes.
  • La difficulté d’Apple à développer des applications Web viables.
  • Le manque d’innovation d’iOS et des applications embarquées sur l’iPhone et l’iPad.

L’uniformisation des applications mobiles
Depuis quelques mois, nous assistons à une uniformisation des applications mobiles. Vous n’avez qu’à regarder les dernières versions de Facebook, Foursquare, Google Maps et Twitter pour iOS ou Android pour vous en convaincre.

Les interfaces et la manipulation de ces applications sont des plus en plus similaires. C’est blanc bonnet, bonnet blanc. Cette situation est pour l’instant à mon sens au désavantage des appareils iOS. Les consommateurs qui se font présenter le tout dernier smartphone Android peuvent se laisser convaincre si les principales applications qu’ils utilisent se retrouvent dans l’écosystème d’Android et que ces applications sont identiques.

google-drive-android-smartphone-descary

Les micros écosystèmes
Comme vous le savez, les relations entre Apple et Google se sont détériorées ces dernières années. Google a été éjecté de l’application Plans et YouTube a été supprimé de la version 6 d’iOS. Malgré ces revers, Google est devenu l’un des développeurs d’applications iOS les plus prolifiques. L’entreprise de Mountain View a su créer efficacement un micro écosystème de ses applications à l’intérieur d’iOS.

Google propose dorénavant plusieurs applications natives pour iOS. Parmi celles-ci vous retrouverez entre autres Gmail, Google Maps, Chrome, YouTube, Google Earth, Local, Google+, Recherche Google et Drive. La dernière version de Gmail pour iOS va encore plus loin. Lorsque l’un de vos contacts vous transmet le lien URL d’une vidéo sur YouTube, ce lien s’ouvrira directement sur YouTube pour iPhone. Google crée doucement des liens entre ses différentes applications iOS et peaufine son micro écosystème.

La difficulté d’Apple de développer des applications Web viables
La force de Google réside dans sa capacité de créer des applications Web qui fonctionnent. Ce qui n’est pas le cas d’Apple qui peine à faire fonctionner correctement iCloud. D’ailleurs, ce service ne possède toujours pas d’interface Web. De son côté, Google a réussi à peaufiner l’interface et le design d’Android, son système d’exploitation mobile. Sans compter que les applications iOS de Google commencent finalement à être bien fignolées. Là où le bât blesse pour Apple, c’est que Google est efficace à designer des interfaces Web et il l’est de plus en plus avec l’applicatif mobile.

ios-google-street-view-ipad-iphone

Le manque d’innovation d’iOS et des applications embarquées sur l’iPhone et l’iPad
Il manque d’innovation chez Apple. J’ai de plus en plus l’impression de retrouver un Microsoft ou encore pire un RIM maintenant BlackBerry qui pense que son système est le meilleur et que rien ne pourra les arrêter.

Google ne cesse d’innover avec Android. Google Now, la reconnaissance vocale accessible même lorsque vous êtes hors connexion, la possibilité de supprimer toutes vos notifications d’un coup, un clavier rapide et efficace, les widgets et l’application photo qui offrent une multitude de fonctionnalités ne sont que quelques exemples.

Du côté de chez Apple, les applications natives d’iOS ont très peu évolué depuis quelques années. L’innovation de ce côté provient surtout de développeurs indépendants.

L’ensemble de ces facteurs et d’autres poussera sans doute plusieurs utilisateurs d’appareils iOS à adopter un smartphone ou une tablette Android. Apple deviendra de plus en plus un produit boutique niche, rémunérateur, mais qui se marginalisera face à la domination d’Android et les autres joueurs de la mobilité.
Benoit Descary

5 COMMENTAIRES

  1. Tout à fait d’accord je pense que beaucoup d’utilisateurs migreront vers Android ou même Blackberry ou Windows cette année pour les raisons que vous évoquez. Cependant la niche qui restera est celle qui est habitué à tout son petit écosystème Apple avec la synchro transparente via iTunes, tout ce qui est hardware, les docks qu’ils ont pu acheté pour leur iOS Device ou encore leur Apple TV. Tous ces petits détails font que beaucoup d’utilisateurs sont encore très attachés à leur machine iOS. Et aussi le fait que l’iPad reste encore, selon moi, la meilleure tablette, incomparable avec les quelques tablettes Android ou Windows que j’ai pu tester.

  2. Je suis parfaitement d’accord avec ce billet! Ce que je remarque souvent, du moins à chaque sortie d’un nouvel iOS, c’est la déception des utilisateurs connaissant bien le monde Apple. Une déception justifié! Moi même je fais partie de ses utilisateurs. Déçu une fois d’accord, deux fois passe, mais pas trois hein!!! Cette déception vient du fait d’une non-évolutivité récurrente du système mobile de la marque à la pomme! A part quelques « bêtises » ou « futilités », prenez l’iOS 4 et l’iOS actuel, nous allons pouvoir faire le jeux des 7 différences!

  3. Loin de moi l’idee de faire la promotion du iphone. Il reste qu’a un moment donnee, les developpeurs de ces bidule vont plafonner cote grosses amiliorations d’une version a l’autre. Le developpement ne sera jamais fini, mais les steps entre une version a une autre seront de moins en moins grande. Ca peut-etre l’air plus marque cote android, mais ils partaient de tres loin. Maintenant qu’ils sont au meme point que le iphone, je serais curieux de voir a a quel point ils continuer a avoir des differences majeurs entre 2 versions

Comments are closed.