Que se passerait-il si votre site Web corporatif et l’accès à votre messagerie électronique disparaissaient du jour au lendemain? Êtes-vous en mesure d’accéder à l’interface de gestion de votre nom de domaine? Avez-vous une sauvegarde de votre site Web ou blogue?

La gestion d’un nom de domaine et d’un site Web vous semble peut-être complexe et nébuleuse. Cependant, il faut vous y intéresser et surtout avoir en main toutes les informations qui vous permettent de gérer votre site et votre nom de domaine.

Récemment, deux de mes amis ont perdu leur site Web et leur adresse courriel parce que leur hébergeur qui était aussi le concepteur de leur site Web a fait faillite. De plus, l’une de ces personnes n’avait plus accès à l’interface de gestion de son nom de domaine.

Avant d’aller plus loin, laissez-moi vous expliquer la différence entre un registraire et un hébergeur.

Les registraires
Ce sont des organisations qui peuvent enregistrer et gérer des noms de domaine. Souvent, un hébergeur va vous offrir les services d’enregistrement de nom de domaine. Cela ne fait pas de lui un registraire. Il peut simplement agir comme revendeur pour un registraire.

L’hébergeur
C’est le fournisseur qui héberge les fichiers de votre site Web ou blogue.

Alors, qu’est-ce qu’il faut faire pour être certain de récupérer son nom de domaine ainsi que son site si vous éprouvez un problème avec votre hébergeur? C’est simple, vous devez avoir en votre possession les informations suivantes:

Pour votre nom de domaine
Assurez-vous d’avoir en votre possession l’adresse URL du registraire de votre nom de domaine. Évidemment, vous devez aussi avoir en main l’identifiant et le mot de passe qui vous permettront d’accéder à la console de gestion. C’est chez le registraire que vous pourrez saisir l’adresse (DNS) de votre hébergeur.

Pour votre site Web:
Vous devez aussi avoir en votre possession l’URL qui vous permettra de gérer l’espace que vous offre votre hébergeur. Même principe, vous devez avoir en votre possession l’URL, l’identifiant et le mot de passe pour accéder à l’espace de gestion de votre site Web.

Vous aurez compris que si vous avez accès à l’interface de gestion de votre nom de domaine et de votre site web, vous vous éviterez beaucoup de soucis. Par contre, pour assurer la protection de votre actif Web, vous devez aller plus loin.

Posez-vous quelques questions

  • Que se passe-t-il si votre hébergeur fait faillite ou disparaît et qu’il contrôle à la fois votre site et votre nom de domaine?
  • Que se passe-t-il si votre hébergeur disparaît et que votre site Web est installé sur une plateforme propriétaire maison?
  • Est-ce que vous avez en main une copie de sauvegarde de votre site web?

En plus d’avoir les informations qui vous permettrons de gérer votre nom de domaine et votre site, voici quelques recommandations à mettre en application.

N’enregistrez pas votre nom de domaine chez votre hébergeur Web
N’utilisez pas votre hébergeur comme registraire pour votre nom de domaine. Établissez des silos, de cette façon vous minimisez le risque de tout perdre. Sachez qu’il est possible de déménager votre nom de domaine chez un autre registraire.

Votre site est-il construit autour d’une plateforme propriétaire?
Assurez-vous que votre site n’utilise pas une plateforme propriétaire. Encore pire, une plateforme maison. Si un problème survient avec votre hébergeur, vous aurez sans doute de la difficulté à le remettre en ligne. Privilégiez une plateforme libre, il en existe plusieurs. Personnellement, j’ai une préférence pour WordPress et Drupal.

Sauvegardez votre site Web
Même si votre hébergeur fait des sauvegardes automatiques, assurez-vous d’avoir en main une sauvegarde récente de votre espace Web. Il est même possible d’automatiser les sauvegardes d’un site Web ou d’un blogue. Donc, aucune raison de ne pas le faire.

N’oubliez pas de renouveler votre nom de domaine
Il est fréquent que les propriétaires de noms de domaine oublient de les renouveler. Je vous suggère d’acheter votre nom de domaine pour au moins 5 ans. Le coût d’acquisition est faible. De plus, ajoutez à votre calendrier Web la date de renouvellement de votre nom de domaine.

Voilà, ce sont là quelques recommandations qui devraient être mises en application pour protéger votre actif Web. Votre nom de domaine et votre site Web devraient normalement être au coeur de votre stratégie Web. Contrairement aux médias sociaux, votre site Web vous appartient.

Même si vous êtes actif sur les médias sociaux, sans votre site Web votre stratégie risque de tomber à plat. Assurez-vous de protéger efficacement votre nom de domaine. Je vous suggère aussi la lecture de mon billet « Booster votre audience avec les médias sociaux« .
Benoit Descary

3 COMMENTAIRES

  1. Jusqu’à peu pour un .fr

    si le nom de domaine était déposé en non propre (par exemple nom de famille)
    l’AFNIC n’avait pas de procédure établie pour que les héritiers puissent de manière simple récupérer le nom de domaine.
    En gros il devenait ouvert à la vente le lendemain de la date d’expiration

Comments are closed.