Une querelle entre Google et Facebook atteint les utilisateurs de ces deux services Web. Google a décidé de modifier les conditions d’utilisation de l’interface de programmation (API) de son service de contacts. Les services tiers qui utilisent cette API qui permet entre autres d’exporter les contacts devront offrir la réciprocité.

C’est donc dire que Google est prêt à permettre à des services Web tels que Facebook d’importer les Contacts d’un utilisateur de Google dans la mesure où le service tiers permettra lui aussi cette exportation vers les services de Google.

Comme il est impossible d’exporter les contacts de Facebook vers Google Contacts ou tout autre service Web, Google ne permettra plus aux utilisateurs de Facebook d’importer leur carnet d’adresses de Gmail.

Il est vrai que Facebook gobe les données sans offrir de réciprocité aux autres services Web. Depuis quelques semaines, Facebook offre la possibilité d’exporter les données d’un compte. Cependant, l’information offerte est difficile à intégrer sur une autre application.

Même si cette décision de Google peut gêner certains utilisateurs, leur position est compréhensible. Pour Google, Facebook est une menace et l’exportation des contacts représente sans doute une perte de clientèle.
Benoit Descary

Via: TC et TNW

4 COMMENTAIRES

  1. Pensez-vous si c’est en lien avec le fait que je ne sois plus capable depuis 3 jours de mettre mon profil facebook sur ma « carte de viste » sur mon HTC Desire? Est-ce que des utilisateurs de téléphone Android ont le même problème? J’ai également mis à jour mon téléphone pour Android 2.2 à ce moment.

  2. @francis : je ne pense pas, ça fonctionne sur mon htc desire. Surtout que dans le cas du htc desire, c’est android qui récupère les infos facebook et non l’inverse.

    Cordialement,
    Boris

  3. Trés bonne réaction de de Google. La réciprocité dans les échanges des applications permet également de stimuler la concurrence des services qui devront se démarquer sur le service et non la BD d’utilisateur lié à l’historique.

    Ce principe devrait s’inscrire dans la mouvance de l’Open Data

    Nous sommes souvent obligé d’utiliser Facebook parce que nous ne savons plus les adresses emails de nos amis. Pourtant, pour plusieurs échanges on préférerais rester dans son Gmail.

    J’espère que Google sera bon joueur . C’est vraiment à suivre.

    En passant, je trouve absurde d’échanger des emails sur Facebook pour les suivre via ma boite Gmail. Pourtant c’est ce que je fais. Je perds donc mon temps à me brancher pour poursuivre la conversation.

    Par contre, je m’interroge que ce passe-t’il pour twitter?

Comments are closed.