Le titre de ce billet n’est pas une question, mais plutôt le titre de ma conférence au Webcom (22 octobre 2009). Ma conférence visait plus à expliquer ce qu’est Wave et et quelle utilité il pourrait éventuellement avoir en entreprise.

google-wave-8

Alors qu’est-ce que Google Wave? Une vague, oui mais une vague qui origine de chez Google. Bien que virtuelle, la vague Google Wave pourrait à terme s’avérer être très forte.

Si vous avez déjà accès à Google Wave, vous avez sans doute comme moi une idée de son potentiel. Ce service qui est à la fois un Wiki, un service de tchat, un espace collaboratif où vous pouvez travailler sur un document et partager des fichiers.

google-wave-1

Il y a d’après moi cinq points fondamentaux chez Google Wave:

  • À terme ce sera une application open source. Ce qui ouvre la porte à de nombreuses innovations et adaptations de cette application. De plus, il sera possible d’installer ce service sur votre serveur.
  • Collaboration en temps réel, les modifications sont immédiatement visibles par tous les membres d’une wave.
  • Les Waves sont permanentes. Lorsqu’elles sont créées, elles demeureront sur votre serveur jusqu’à ce que vous les supprimiez.
  • Wave est un système fédéré. Même installé sur le serveur d’une entreprise Google Wave peut communiquer avec d’autre installation de Wave. À ce niveau, il se compare au courriel. Tous les systèmes de courriels tels que Microsoft Exchange, Lotus Domino, Groupwize et le POP3 peuvent communiquent entre eux. Ce sera le même principe pour Google Wave.
  • Wave est exportable, il sera possible d’intégrer Google Wave sur un blogue ou site Web. Cette fonctionnalité permettra une interactivité entre les visiteurs d’un site Web et Google Wave.

google-wave-4

À quoi pourrait servir Google Wave? Les usages sont nombreux et il y en a certainement beaucoup qui reste à être découverts. De toute évidence, l’usage qui saute aux yeux, c’est le travail collaboratif. Que ce soit pour travailler sur un document, un projet ou la collecte d’information, la collaboration est au centre de l’univers de Wave. En plus de l’aspect Wiki et l’échange de documents, Wave pourrait par exemple être utilisé pour organiser une téléconférence évoluée. La wave d’une conférence contiendrait les documents, les notes et le transcrit de l’appel. En fait l’appel lui-même et sa gestion se feraient directement depuis la wave.

Wave a souvent été présenté comme un service qui succéderait au courriel. En fait, il est plutôt complémentaire. Il permettra de regrouper sur une même interface plusieurs services Web que nous utilisons déjà. Il reste cependant beaucoup de travail à accomplir. Plusieurs défauts et bogues sont encore présents. L’interface n’est pas encore au point, le service est instable et l’installation d’applications et fonctionnalités sur le service est complexe.

Cette technologie proposée par Google est embryonnaire et l’utilisation qu’en feront les entreprises reste à être définie. En fait, plus les entreprises s’accapareront de Wave, plus les usages se définiront. Au niveau d’une utilisation personnelle, les défis de Wave sont identiques. Je pense que Google Wave sera sans doute l’un des services dominant dans les prochaines années. Et vous, qu’en pensez-vous?
Benoit Descary

9 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    Et bien moi je me demande bien quel impact cela aura concrètement sur toutes les startups, petites entreprises qui développent actuellement des projets collaboratifs..
    En effet Google Wave est tellement modulable (grâce aux gadgets, extensions..) que cela va convenir à beaucoup de petites ou grandes boîtes.. qui au lieu d’installer un logiciel de collaboration (ex: groupware) ou payer une license à des boites tels que basecamp… feront ça gratuitement avec Google…
    Bref en tant qu’utilisateur c’est super, wave a un fort potentiel.. pour les entrepeneurs qui développaient des modèles collaboratifs ou de partage (les sondages, les sites pour organiser les évènements ou se rencontrer..etc), cela risque de signifier d’énormes pertes de part de marché, voire pour certains, leurs faillites..

  2. Salut,

    C’est marrant je disais plus ou moins pareil à un ami il y a quelques jours.

    Pour moi Wave va devenir l’outil ultime de communication (ya encore du boulot je suis d’accord).

    Par contre, là où je ne te rejoins pas, c’est que je pense que Wave va probablement devoir être une espèce d’agrégateur des autres services Google pour atteindre ce niveau ultime.

    A mon sens, ça passe avant tout par le support (j’ose pas dire la fusion) de Gmail, Google Voice et Google Docs (j’en oublie sûrement mais ces 3 là sont primordiaux.

    Ainsi on pourra lancer des Waves qui seront des multi conférences audio et/ou vidéo, publiques ou privées avec retranscription écrite des conversations, éditions collaboratives des documents, gestion de la communication via Gmail.

    Au final donc, Wave ne sera qu’une technologie d’agrégation de moyens de communication ultra puissante.

    Enfin j’en sais rien, mais c’est en pensant à ça que je suis séduis par Wave.

  3. Depuis quelques années J’avais déjà conçu un projet dont les fonctions premières ont assez en commun avec les principes de google wave mais personne n’avait fait attention (je n’ai pas pu accomplir grand-chose faute de bons programmeurs):
    http://spoirier.lautre.net/trustedforum.html

    Wave constitue une implémentation plus poussée par certains aspects, mais moins large sur les principes par rapport à ce que j’avais envisagé. Notamment, parmi les fonctions de base j’envisageais la possibilité de posséder plusieurs pseudos par compte, ainsi qu’une authentification automatique sous un pseudo de son choix vers un site indépendant, pour unifier l’authentification des utilisateurs à travers le web.

    http://groups.google.com/group/wave-protocol/browse_thread/thread/d70ca2ae3642881a#

    J’ai essayé de contacter l’équipe wave de plusieurs manières et j’attends encore une réponse. Ou toute autre proposition vers une éventuelle implémentation (toujours en libre) serait bienvenue.

  4. Je pense, comme je le disais dans un message sur mon blog peu de temps après avoir obtenu mon invitation (http://www.clement-biger.info/2009/10/14/google-wave-invitation-premieres-impressions/) qu’il est difficile de se faire un réel avis sur Wave à date.
    Manque de contacts proches connectés pour pouvoir en faire une utilisation pratique, absence d’autres services Wave pour appréhender l’aspect protocole plus que simple « service », etc.
    Du coup, bon nombre des utilisations actuelles ressemblent plus à un énorme forum avancé (photos/vidéos/etc) avec des centaines de participants, ne convenant pas réellement selon moi à ce qu’on peut tirer de Google Wave.
    Je commence avec mes contacts à utiliser Wave pour du travail collaboratif, mais comme je l’indiquais avec les freins évoqués plus haut, la différence avec un service type Google Docs ou Zoho est encore limitée.
    Concernant le lien avec l’e-mail, je pense qu’à terme, les outlooks et autres finiront par agréger mail et waves, car comme tu l’indiques, je ne penses pas que les Waves remplaceront totalement le mail.
    Il y aura donc deux types de contenu :
    – Contenu en mode lecture/réponse, pour les mails commerciaux/pubs/spam, les communications avec des gens n’étant pas sur wave, etc.
    – Contenu collaboratif (wave)
    Au-delà de ça, il y aura bien sûr les usages totalement personnalisés par des entreprises pour des services de relation client, gestion de projet, etc. Le potentiel est vraiment énorme.
    A voir si l’adoption tant par les développeurs que les utilisateurs est suffisante pour imposer la vague…

  5. Si vous voulez un exemple qui décoiffe, en voici un dans le domaine du tourisme, nommé Trippy
    http://bit.ly/jsMx6

    Maintenant imaginer les centres de support des sites e-commerce et autres. Ca va changer de l’email et des phrases bateaux.

    Le probleme de Wave, c’est que c’est comme le téléphone, si tu es le seul à l’avoir, tu ne peux pas appeler les autres, donc ca te frustre.

    Mais, Google Wave est pour moi avant tout un outil de workflow personnel dans le cloud! Ce que Microsoft n’a pas su faire, mais a initié avec Outlook, Google l’a fait avec Wave.

    Enfin Raindrop de Mozilla, va lui aussi pousser dans la même direction.

    Enfin, il existe des concurrents à wave comme nurphy (http://nurphy.com/signup). Je ne doute pas que Yahoo et autres ne s’y mettent.

Comments are closed.