Fotolia_52427301_Subscription_Monthly_XXL

Facebook mise beaucoup sur le crowdsourcing. Cette approche collaborative fait appel aux utilisateurs pour bonifier les informations offertes par le média social. Facebook a notamment utilisé le crowdsourcing pour créer les versions localisées de son interface.

L’autre service de Facebook qui est bonifié par les contributions des utilisateurs, ce sont les lieux. Il est notamment possible de créer un nouveau lieu depuis un appareil mobile. Même si le check-in est en recul par rapport à 2012, Facebook demeure tout de même la plateforme la plus utilisée, devant Foursquare, pour signaler sa présence dans un lieu.

facebook_editeur_de_lieux

Le crowdsourcing n’est pas parfait, il peut y avoir des erreurs sur la fiche d’inscription de certains lieux, d’autres sont peut-être inscrits plusieurs fois. Facebook offre donc un outil qui se nomme éditeur de lieux. Il est mieux connu sous le nom de Places Editor. Cet outil permet de corriger et de fusionner les données présentes sur la base de données de Facebook Places.

L’interface de l’éditeur de lieux a subi une cure de jeunesse. L’outil est maintenant plus facile à utiliser. Les lieux apparaissent dans une fiche du côté gauche de la fenêtre, au-dessus de la carte géographique. Comme c’était déjà le cas, il est possible de confirmer des informations telles que l’adresse, le nom du lieu, le site Web et les photos liées à ce lieu.

facebook_editeur_de_lieux_places

Facebook offre aussi quelques statistiques aux éditeurs de lieux. Ils sauront entre autres combien de personnes ont fait des check-in dans les lieux qu’ils ont corrigés et le pourcentage des corrections qui ont été acceptées.
Benoit Descary

Via:  Inside Facebook

Comments are closed.