Grande première pour Persicope. Coleen Baik a réussi à diffuser des images en direct depuis Pyongyang. Surprenant de constater que la Corée du Nord possède un réseau mobile 3G. Encore plus surprenant que le gouvernement de la Corée du Nord ait permis l’utilisation de Periscope.

diffusion periscope depuis pyongyang

Coleen Baik, une ancienne employée de Twitter, était membre d’un groupe de 30 femmes qui ont franchi la zone coréenne démilitarisée pour atteindre Pyongyang. Ce groupe qui porte le nom de 2015 Women’s walk for peace in Korea comptait parmi ses membres la militante Gloria Steinem et les lauréates du prix Nobel Leymah et Mairead Maguire Gbowe.

Alors, comment Coleen Baik (@colbay) a-t-elle réussi à diffuser sur Periscope depuis la Corée du Nord? Et bien, c’est tout simple, elle s’est procuré un forfait de voix et de transmission de données chez Koryolink, l’opérateur mobile nord-coréen.

Le prix touriste chez Koryolink est de 250$ USD pour le service de base. À ce tarif, vous devez aussi ajouter 450$ USD pour 2 Gigas de transmission de données. Ce n’est pas donné, par contre, ce n’est pas tous les jours que vous visitez Pyongyang. Dans l’une de ses diffusion @colbay a mentionné que les procédures pour connecter son iPhone et utilisé Periscope ont été relativement simple.

Évidemment, ces diffusions faisaient peut-être l’affaire du gouvernement de la Corée du Nord. Ces images n’avaient rien de compromettant. Au contraire, elles démontrent que les Nord-Coréens sont accueillants.

Par contre, comme le souligne un article de The Guardian, la diffusion en direct depuis un smartphone, change la donne pour les gouvernements, les municipalités et les opérateurs de lieux touristiques. Avec Meerkat, Periscope et les autres systèmes de diffusion, les images sont immédiatement transmises. Il est impossible de supprimer ce qui a déjà été diffusé.

Image de Pyongyang via Shutterstock
Benoit Descary

Periscope s’invite à Pyongyang.jpg