Après Orkut, Wave et Buzz, Google+ est à ma connaissance la quatrième tentative de Google de s’imposer sur le «Web social». Cette fois pourrait être la bonne, mais il est tout de même tard pour devenir une plateforme majeure, influente et grand public à court terme et même moyen terme. Google mise beaucoup dans cette aventure, nous pourrions même dire que c’est en quelque sorte un pivot pour l’entreprise de Mountain View.

L’espace des médias sociaux est déjà occupé en grande partie par Facebook. Cependant, Google+ (G+) a un avantage sur les autres médias sociaux. À terme, lorsqu’il sera disponible pour tous et qu’il offrira suffisamment de fonctionnalités, il pourrait à la fois être utilisé comme média social personnel et professionnel.

Si vous n’avez pas encore accès à G+, il faut savoir que votre réseau se construit autour de cercles. Chacun de ces cercles est indépendant. Vous associez les membres de votre réseau à un ou plusieurs cercles selon la relation que vous entretenez avec eux. Ainsi, vous pouvez avoir des cercles pour les amis, la famille et vos groupes de travail. Vos publications et commentaires peuvent donc être facilement restreints à un ou plusieurs groupes, selon ce que vous décidez.

L’interface de G+ est particulièrement bien réussi, Google s’est finalement décidé à engager un designer. Cette première mouture offre un nombre limité de fonctionnalités, ce qui à mon avis facilite la prise en main et surtout l’adoption de ce service.

L’aspect conversation est similaire à celui que vous retrouverez sur tous les médias sociaux. Ce n’est pas là que se distingue G+. En fait, les trois points forts de G+ sont les Hangouts, les versions mobiles et les Huddles.

Débutons avec les Hangouts.
Ce sont en quelque sorte des visioconférences de groupes. Ces conférences qui peuvent accueillir un maximum de 10 participants sont extrêmement simples à créer et gérer. Le système affiche automatiquement la vidéo de la personne qui s’exprime. Les autres apparaissent en vignette au-dessous de la vidéo principale. Il est toujours possible de sélectionner manuellement la vidéo principale. La qualité de la vidéo est relativement bonne. À première vue, les Hangouts pourraient être un énorme succès.

Les Huddles
Intéressant les Huddles. Pour l’instant, ce service est uniquement accessible sur la version mobile Android et j’imagine iOS. Il s’agit d’un système de messagerie de groupe mobile qui fonctionne par chat et SMS. Vous ajoutez les membres ou cercles à votre Huddle et vous êtes prêt à débuter. Excellente l’idée de Google de lier une fonctionnalité de messagerie de groupe sur les versions mobiles de son service.

Les versions mobiles
Elle sont à mon sens vitales pour assurer le succès d’un service comme G+. Dès le premier jour, une version Android et une version Web optimisée pour iOS étaient disponibles. La version iOS native devrait par ailleurs être disponible d’ici quelques jours. Exception faite des Hangouts et des Sparks, l’ensemble des fonctionnalités de G+ sont présentes sur les versions mobiles.

G+ n’est évidemment pas parfait. Il ne peut pas encore être utilisé dans un contexte d’affaires. Des fonctionnalités vitales manquent encore à l’appel et surtout, ce service n’est pas encore offert à tous les utilisateurs.

Voici les quelques éléments qui à mon avis devraient être ajoutés à G+ pour qu’il devienne indispensable.

  • La possibilité de pouvoir hiérarchiser les cercles. En clair, ce serait génial d’avoir la possibilité de définir les rôles des membres d’un cercle, comme il est possible de le faire sur un Wiki.
  • Google devrait ajouter la possibilité de pouvoir créer des sous-conversations. Celles-ci faciliteraient grandement la consultation des publications et des commentaires.
  • Comme sur Buzz, les publications qui apparaissent dans la partie supérieure de la page  sont celles qui ont reçu les derniers commentaires et non pas les toutes dernières publications. Ce «bogue» devrait être corrigé au plus vite.
  • Il manque une couche aux cercles. Même si vous avez par exemple un cercle qui se nomme médias sociaux, les membres de ce cercle parlent peut-être uniquement de la pluie et du beau temps. J’imagine qu’à terme Google offrira la possibilité de faire une recherche par mots clés et hashtags à l’intérieur des cercles. C’est ce qui nous permettra de faire un filtrage du contenu en fonction des thématiques abordées par les membres de notre communauté.

J’ai l’impression que Google a finalement entre les mains un produit solide suffisamment simple à utiliser et bien ciblé. Je pense qu’avant de séduire les consommateurs, G+ pourrait très bien devenir un outil pour l’entreprise. Je reviendrai sur ce sujet au cours des prochains jours.
Avez-vous accès à Google+? Qu’en pensez-vous?
Benoit Descary

Quelques billets pour découvrir un peu plus G+:

Why Google+ could find a home in the workplace
Quelle place pour les annonceurs dans Google+
Premières impressions: Google+ vient combler un besoin inavoué !

24 COMMENTAIRES

  1. Larry Page a du oublié son voyage de Noce a Madagascar … Car aujourd’hui dans le milieu techno et geek on s’interroge sur la concentralité des « circles » devant déployer par un système d’invitation les comptes Google Plus. A Mada, on s’appelle, on chatte, on échange sur nos forums et rien … J’ose espérer qu’il s’agit plus d’un problème d’insularité que d’oubli envers un des pays les plus pauvre du Monde. Alors ci quelqu’un connait Larry ou Serguei … Merci de leur dire de ne pas nous oublier.
    Veloma & misotra
    Philippe

  2. […] Via Scoop.it – Veille Techno par la CFTC HUSAprès Orkut, Wave et Buzz, Google+ est à ma connaissance la quatrième tentative de Google de s’imposer sur le «Web social». Cette fois pourrait être la bonne, mais il est tout de même tard pour devenir une plateforme majeure, influente et grand public à court terme et même moyen terme. Google mise beaucoup dans cette aventure, nous pourrions même dire que c’est en quelque sorte un pivot pour l’entreprise de Mountain View.Show original […]

  3. Beaucoup le compare à Facebook, certainement à tort, même si les ressemblances sont évidemment frappantes puisque c’est un réseau social.
    Seulement, G+ fait les choses plus simplement, plus intuitivement, et de façon beaucoup plus complètes. Pour ma part, il est adopté dans mon paysage web !

  4. Intéressant. J’ai bien hâte d’y jeter un oeil. À quand un general availability ? Parce que pour l’instant, les invitations sont plus rares que de la marde de pape. :-/

    • @Simon,
      Je t’ai ajouté à liste d’invitation depuis mon compte. Cependant, je ne sais pas comment et à quel rythme Google les transmet.

  5. Ce nouvel atout de Google relance l’intérêt de la marque et relance un tas de spéculations sur les prochaines évolutions.
    De toutes les personnes dubitatives sur le succès de cet nouvel tentative, on pourra leur répondre que l’intégration à Chrome et Android sera un atout majeur.
    Je suis même étonné de ne pas voir d’hypothèse sur l’association Chrome/Google+.
    Le projet Flock, d’explorateur a été abandonné
    mais pourrait très bien reprendre (plus sobrement j’espère) au sein même de Chrome.
    La fameuse Toolbar noire qui vient d’être redisignée s’intégrera peut-être à l’interface.
    Le principe même d’avoir un browser web à lui constitue déjà presque un iframe.
    A terme google+ chrome et android pourrait devenir les 3 facettes d’une seule chose.

  6. Je partage tout à fait ton intuition que G+ touchera les entreprises. C’est d’ors et déjà une lieu « fréquentable » au bureau, comparé à Facebook. Je crois que ce sera la véritable force de G+…

  7. Je n’avais pas pensé à cet avantage sur Facebook. Mais, est-ce qu’il y a encore beaucoup d’entreprises qui bloquent FB au bureau ?

    Merci pour l’invitation! 😉

  8. Je l’ai testé il y a une bonne heure maintenant. Ce que je reproche dans l’immédiat, c’est que les notifications n’apparaissent pas dans les flux des cercles respectifs. On y gagnerait en clarté je trouve.
    La fonction « déclics » c’est sympathique mais je trouve que c’est limité dans le partage d’informations que finalement n’importe qui dans les cercles peuvent faire. Et Twitter s’en occupe très bien.
    Je reproche aussi la non-possibilité de ne pas pouvoir écrire un message privé à quelqu’un.
    Par contre, j’aime beaucoup la possibilité de répondre aux fils des commentaires dans les notifications même.
    J’aime aussi la vraie possibilité de corriger et de modifier nos posts comme on le veut. Tout comme la possibilité de filtrer les commentaires, de les activer ou non. Je trouve ça super. J’aime également le choix de nos posts à qui on le destine (famille, amis etc.)
    Bref, pour moi, je suis sûr Google + aura autant d’adepte que Facebook. Plus simple, plus agréable, pas nourri d’applications aussi impertinente que pertinente. J’aime beaucoup. 🙂

  9. « Je reproche aussi la non-possibilité de ne pas pouvoir écrire un message privé à quelqu’un. »

    – Si si, c’est possible. Lorsque vous voulez écrire un nouveau message : Cliquez sur « +Ajouter des contacts ». Supprimez le groupe par défaut et tapez le nom ou prénom de votre ami.

  10. @Alfred : merci beaucouo de l’astuce, je l’ignorais totalement.

    Une chose que j’ai découvert ce matin, peut-être que quelqu’un sait ici. Comment cela se fait que l’on puisse pas écrire sur le mur de quelqu’un ? La possibilité de poster quelque chose à l’attention de quelqu’un est possible mais on le voit dans le flux de tout le monde, pas sur le flux destiné à une amie, ou un membre de la famille. Merci de l’information pour ceux qui savent.

    @1001tendances_web ! je peux vous donner une invitation, faut me communiquer une adresse mail que je vous envoye ça 🙂

  11. J’ai accès à google+. Je remplis quelques infos sur mon profil et puis… rien !
    On me demande de partager des vidéo avec Picassa et … rien !
    J’avoue là ne pas comprendre si c’est moi qui me perd dans la mise en place made in google (genre tout le monde est dans la tête des programmistes) ou alors si il s’agit d’une question de déploiement.
    Mais alors dans ce dernier cas pourquoi me donner l’accès si c’est pour me retrouver planter dès le début.
    J’aime bien le concept mais en pratique ça me refroidis grandement.

  12. Salut, les invitations ont pu reprendre depuis samedi et le cercle de privilégiés s’élargit. Je suis entièrement d’accord sur le fait que l’avantage majeure de G+ réside dans le fait de pouvoir l’utiliser au travail. Ca peut remplacer le mail en terme de message groupé et de visio dans les grosses structures. Et puis, qui va bloquer Google ? G+ va devenir l’épicentre de tous les services Google… Alors on parlait déjà de Big G… Google va nous prouver qu’on a encore rien vu. Il va maitriser le web et les mobiles.. J’en suis quasi certain car ce sont les seuls à avoir tout relié..

Comments are closed.