google plus n'intéresse plus google.

Est-ce que Google est encore intéressé par Google+? Cette question revient ponctuellement sur les blogues et les réseaux sociaux. Il y a encore quelques mois, et ce malgré le départ de Vic Gundotra, je pensais encore que Google+ était un projet important chez Google. Or, de toute évidence, Google+ n’est plus une priorité.

Des échecs en série
L’entreprise de Mountain View a toujours eu de la difficulté à saisir l’essence du fonctionnement des médias sociaux. Vous souvenez-vous de Orkut, Jaiku, Dodgeball, Wave et Buzz ? Tous ces services sont des tentatives sociales de Google. Tous ces services sont aujourd’hui disparus.

Le même problème semble se produire aujourd’hui avec Google+. Outre des mises à jour mineures, Google+ n’a pas réellement investi dans le développement de Google+ depuis la fin l’année dernière.

Depuis la fin de l’été, il n’est plus nécessaire de posséder un compte Google+ pour créer ou participer à un Hangout. De son côté, le profil d’utilisateur Google+ n’est plus autant valorisé qu’il l’était il y a quelques mois.

Des suggestions d’utilisateurs qui n’utilisent pas Google+
Jetez un coup d’oeil du côté des suggestions d’utilisateurs que vous propose Google+. Les 5 premières personnes que Google+ me suggère de suivre n’utilisent pas ce service. Trois d’entre eux n’ont rien publié depuis environ 8 mois. Pour ce qui est des deux autres, aucune publication depuis plus d’un an.

Pas de rythme dans les mises à jour
Si vous êtes sur Facebook, vous avez sans doute remarqué que le rythme de mises à jour est impressionnant. Il ne se passe pas une semaine sans que Facebook annonce une nouvelle fonctionnalité Web et mobile.

De plus, Facebook possède un laboratoire qui publie des applications mobiles comme Slingshot, Rooms, Paper ou encore plus récemment, l’application autonome des groupes Facebook qui se nomme Groups. Donc, Facebook ne cesse de faire des essais, de chercher de nouveaux usages et d’ajouter de nouvelles fonctionnalités à son offre. Facebook innove constamment alors que Google+ stagne.

Aucune statistique disponible alors que Google possède Analytics
Chris Messina, l’inventeur du Hashtag qui a longtemps été à l’emploi de Google estime que Google n’a pas réellement de vision quant au développement de +. Le mot d’ordre était “Nous sommes heureux des progrès de Google+”.

Vous êtes-vous demandé pourquoi Analytics n’a jamais été intégré à Google+? J’imagine que les chiffres ne sont pas réellement intéressants pour les marques. Pour un site Web, Google+ n’a pas le même impact que Facebook ou Twitter.

Ce réseau est encore confiné à une population geeks et aux amateurs de photo
Mes amis et ma famille ne sont absolument pas présents sur Google+. Ils sont tous sur Facebook. Est-ce la même chose chez vous? Contrairement à Twitter qui à ses débuts était très geek, ce réseau a été dans une certaine mesure capable de devenir “populaire”. Ce n’est pas le cas de Google+.

Les médias traditionnels ne parlent presque pas de Google+. Ce qui rend certainement la tâche de faire connaître ce réseau plus ardue.

Un petit nombre d’utilisateurs fervents et actifs!
Ce n’est pas vrai que Google+ est un site fantôme. Bien au contraire, il y a un nombre impressionnant d’utilisateurs qui sont très actifs. Cependant, leur nombre est tout de même assez confidentiel si on le compare au presque milliard d’utilisateurs actifs sur Twitter Facebook. En fait, on ne connaît pas réellement les statistiques d’utilisation de Google+.

Pourquoi les entreprises et les utilisateurs doivent tout de même utiliser Google+?
Pour les organisations et les entreprises, l’utilisation de Google+ permet d’accroitre facilement leur présence Web et le moteur de recherche de Google. Pour les entreprises locales, Google+ leur permet de créer la fiche d’entreprise qui sera aussi sur Google Maps.

Pour ce qui est des utilisateurs, Google+ est à mon avis le meilleur service d’hébergement, de synchronisation et de retouche de photos disponible sur le Web. Uniquement ce service vaut le coût d’utiliser Google+. Google Local est aussi l’un service intéressant de Google+.

Que se passera-t-il en 2015?
Sans annoncer la mort de Google+, je pense que Google délaissera progressivement ce réseau social. D’ailleurs, je pense que ce processus est déjà enclenché. Il ne serait pas surprenant que Google annonce au cours des prochains mois que Google+ Photo soit accessible sans compte Google+.

De son côté, Google Local pourrait aussi devenir une application autonome et devenir un véritable concurrent de Yelp, TripAdvisor et le nouveau Facebook Places. Bref, en 2015 Google s’intéressera de moins en moins à Google+. Utilisez-vous Google+? Quelle est votre opinion sur ce sujet?

Image 2014-2015 via Shutterstock
Benoit Descary

36 COMMENTAIRES

  1. un « réseau social » n’a jamais été de l’intérêt de Google, fermer le web dans un tuyau est dangereux pour google, et surtout c’est internet, le réseau social,
    google fait ce que fait facebook depuis longtemps mais pour internet et l’information et la culture toute entière et au lieu de sortir des appli de type snapchat dans ses laboratoires, ils préfèrent travailler avec des robots et sur l’intelligence artificielle.
    Google + était surement plus un élément pour venir perturber le marché, voir le freiner avec la force financière de google.

    Google a deux réseaux social qui marche très bien avec énormément de mise a jour, c’est youtube et android
    youtube veut tuer la telé, devient meme producteur/editeur, twitter lui a reussi a mon sens grace a la force du media telévision, mais de lui meme ne crée rien.

    facebook a reussi parce qu’il agit comme une drogue, ce n’est pas de l’exagération de dire ca, la ou twitter ne crée rien, facebook capte l’émotion et crée de l’affect, google ne veut pas, ou ne sait pas faire ca.

  2. N’importe quoi… Encore un article d’un gars qui n’utilise pas G+ ! Je l’utilise tous les jours !!

  3. Bonjour Benoit,

    Je te trouve quand-même énormément gentil quand tu donnes les atouts de Google+. Fut une époque on avait les afficionados de mac contre PC et les bagarres étaient terribles. Il y avait une vraie communauté derrière. Idem Twitter, les pionniers se sont battus dans les pires moments.

    Attendons quelques heures pour voir ce que ton article provoque. Toujours pas de réaction sur Google+ et 10 retweets sur Twitter. Pour moi Google+ est bien mort. Bon pour le référencement ! Des articles qui ne suggèrent aucune réaction peuvent-ils être bien référencés ?…

    • Ce n’est pas parce qu’il sont viraux que des articles seront aussi pertinents… En partageant et en plussoyant, on ne fait que recommander un contenu qui l’est déjà. Rien d’original, pas d’inattendu, plus de découvertes ni d’enrichissement propre aux hasards…

      C’est pourtant ce qui FAIT la richesse de notre quotidien 😉
      Enfin, chacun son truc après tout…

  4. Jaime le concept de G+ qui me permet de ne voir dans mon flux (sauf quelques rares « sélections ») uniquement des contenus qui pourraient m’intéresser.
    Ce réseau social n’est pas intuitif, il faut du temps avant de trouver des contenus, communautés intéressantes.
    Sans compter qu’aucun de nos amis n’est sur ce réseau.
    C’est lorsque l’on joue à Ingress que ce réseau est performant et utile ;))

  5. Bonjour Benoit,

    Assez d’accord sur les 2 points forts de G+, mais… pas sur le reste 😀
    Bien sûr, tout le monde ou presque utilise FB, mais simplement parce que FB était là avant, et que « papa et maman y sont, c’est plus simple ».
    Mais à l’utilisation, FB n’est plus qu’un fil de statut aussi stupide qu’inutile, sans qu’il soit possible de discuter.
    Sur G+, j’ai pu avoir des discussions assez intéressantes, et je me suis rendu compte que les utilisateurs sont plus souvent matures : très peu de lol ou mdr, des phrases avec des mots complets.. et pas de photo de chat.
    Nous avons eu même une discussion avec un représentant politique, chose impossible sur FB.

    Vous parlez du manque de chiffres ? il existe pourtant des sites qui donnent les informations sur ses publications.
    Google ne donne pas les chiffres ? je trouve ça plutôt rassurant de me dire que les publications privées, le « restent » (moui, l’anonymat toussa toussa… hum), j’entends par là qu’elles ne soient pas comptabilisées plus que ça.
    FB est beaucoup en mode publique, contrairement à G+

  6. Complètement stupide cet article ! La viralité de ce réseau n’est pas à prouver, il suffit de cliquer sur n’importe quel +1 pour en faire sa promotion. Moi je n’utilise plus FB et je me rends compte que pas mal de gens font pareil, tout dépend de ce que l’on recherche, l’illusion d’avoir des amis et les pubs abrutissantes de FB ou les partages un minimum culturels (sans encarts publicitaires) de Google+ ?

    Quoi qu’on en dise, Google+ demeure le seul réseau social à réellement sortir du lot.

  7. Bonjour Christian, Benoit,

    En voilà des conclusions drôlement hâtives. Je vous invite à vous rendre sur Google+ et à lancer une recherche de l’URL de ce billet pour en voir les réactions et conversation générées.

    La communauté est bien là, lassée et fatiguée d’être négligée à longueur de temps par les blogueurs, journalistes et autres TechCrunch sans aucun chiffre à avancer ou à partir d’approximations ou d’expérience personnelle limitées. Vous le verrez d’ailleurs en lisant les discussions au sujet de cet article via la recherche sus-mentionnée. La communauté réagit toujours de manière épidermique à ces billets justement parce qu’elle est engagée et investie dans cet univers qu’elle défend donc, ne prenez pas tout au premier degré.

    Google+ est une surcouche sociale qui lie tous les services épars. Photo, Maps, Play Store/Music/Games/Movies, YouTube, Photos, Gmail… Une identité partout. Le limiter à sa fonction de réseau social pur est limite outrageant, alors même qu’il est techniquement au dessus de tous les autres (éditeur de photos intégré, photos en HD, photosphères, Auto-Awesome, événements intégrés dans Calendar, Google Local, Stories, et j’ai vraiment la flemme de faire la liste complète mais Benoit en a relevé quelques-uns également).

    J’ai l’impression qu’aujourd’hui ce qui compte ce n’est pas tant les utilisateurs actifs, mais c’est d’avoir une majorité des médias et des journalistes sur la plateforme. Twitter par exemple la présence de célébrités lors des premières heures a attiré les médias (ce qui a attiré par la suite d’autres célébrités, rince and repeat), et possède aujourd’hui une portée hallucinante pour son nombre d’utilisateurs actifs car amplifiée au travers de ces rapporteurs médiatiques… alors que ce réseau reste un microcosme (surtout en France). Il se passe tous les jours des trucs extras sur Google+ mais sans amplification médiatique, rien ne filtre. C’est dommage car c’est là où la communauté est la plus mature, en particulier dans les communautés thématiques. Les gens passent à côté d’un chouette réseau social à force de lire des choses comme ça depuis le tout premier jour d’existence de Google+. Quel gâchis, alors qu’on avait enfin une alternative sérieuse au monopole Facebookien, portée par un géant capable de rivaliser… tous pouces levés !

    Mais qu’en sais-je, après tout, avec mon profil à 7 000+ abonnés, 3 600 000+ vues sur mes posts, et un taux d’engagement meilleurs que tous mes autres profils sociaux combinés (oui, combinés) en étant tout aussi actif partout ? Merci à mes fantômes de Google+, I guess 🙂

    Bien à vous.

  8. Comment peut on utiliser G+ chaque jour comme vous le prétendez et en arriver à cette conclusion ?
    Le problème de votre analyse, qui remet profondément en question votre compréhension du sujet, est que G+ est bien plus qu’un réseau social aux yeux de Google, qui utilise cette appellation uniquement pour vulgariser les choses.

    Comme dirait l’autres dans une certaine pub pour une certaine marque, si Google délaisse G+ je veux bien être transformé en danseuse avec un tutu ! Et ce n’est pas pour 2015 …………

    M’aura bien fait rire cet article encore ! ^_^

    Après le résultat recherché est peut être atteint ? A savoir faire du clic en racontant des conneries pour qu’on vienne s’insurger et afficher des pages ………………………

  9. Bonjour Benoît, pour info les statistiques Google+ sont intégrées dans Analytics dans « Réseaux sociaux ». Par ailleurs, Google My Business donne des statistiques sur les vues, l’audience, les abonnés etc…

  10. Dans mon entourage, je connais personne qui utilise google+ activement… parcontre presque tout le monde que je connais à un compte facebook et l’utilise… Pour la Business Google+ est important… mais pour le reste j’abonde dans votre sens 😉

  11. Benoit, je pense que vous avez compris : vu les commentaires, G+ est loin de sa fin
    et sur G+ ? 20 commentaires, et 4 partages, donc d’autres commentaire
    et sur FB ? euh…1 partage, 1 j’aime, pas de commentaire

    alors, un article pour répondre à celui ci ?

  12. Une façon très simple de vérifier la non-connaissance d’un critique à l’encontre de Google+? La comparaison à Facebook!

    « Mes amis et ma famille ne sont absolument pas présents sur Google+. Ils sont tous sur Facebook. Est-ce la même chose chez vous? Contrairement à Twitter qui à ses débuts était très geek, ce réseau a été dans une certaine mesure capable de devenir “populaire”. Ce n’est pas le cas de Google+. »

    Je trouve franchement très drôle quand on annonce la mort d’une plateforme sociale comme Google+. Depuis son lancement, les « journalistes » comme ceux de TechCrunch n’ont qu’une obsession: Pousser leur propagande pour attirer l’attention. En plus, ils le font directement sur Google+, ce qui est le comble de l’hypocrisie. J’ai aussi vu votre post là-bas.

    Et puis, en plus, il a été plus partagé sur G+ que partout ailleurs. Expliquez-moi donc le problème que vous avez.

    Pas de rythme dans les mises à jour de G+? Encore une affirmation complètement fausse. Il faudrait peut-être un peu suivre les Pages G+ spécialement mises en place par Google, qui tiennent tout le monde informé des changements. Si vous ne vous contentez que du blog officiel, vous n’irez pas loin.

    • Je n’ai aucun problème avec G+, bien au contraire. Ce n’est que mon opinion, personne ne vous force à y adhéré. Possédez-vous des actions chez Google 😉

      • Non et je ne vois pas en quoi votre commentaire est pertinent, d’ailleurs.

        Disons que j’aime plutôt les articles qui montrent une bonne connaissance du sujet. Critiquer pour critiquer, pour un professionnel, c’est limite.

      • Pourquoi aurais-je besoin de posséder des actions chez Google pour défendre une plateforme que des millions de personnes apprécient? Je connais tout un tas de personnes qui ont d’ailleurs pu connaître un énorme succès grâce à Google+.

        Disons que j’aime bien les articles, même d’opinion, qui montrent une bonne recherche et maîtrise du sujet. Parce que sinon, ça devient la porte ouverte à tout. Pour un professionnel, je suis étonnée que vous n’ayez que cet argument à faire valoir.

  13. G+ a l’avantage de faire monter le référencement d’un site. Ce qui ne me semble pas être le cas d’un page FB.
    Et à l’avenir quand le cookie sera mort, d’avoir ton profil G+ permettra de te cibler, du coup la disparition de G+ m’étonnerai.

  14. c’est vrai que je suis sur Google+ depuis le début mais à l’heure des choix en 2015 je vais arrêter d’être actif sur ce service. C’est dommage, de bonnes idées mais le sentiment qui domine c’est que Google n’est absolument pas constant et qu’au final les usagers s’en détournent. Hormis le moteur de recherche, Google ne domine plus nulle part. J’évite de parler d’Android qui est très fragmenté et surtout ne rapporte rien à Google puisque 75 % du trafic web passe sur iOS 🙂 alors en 2015, Google va laisser tomber Google+ c’est possible, et ensuite ce sera un autre service ?! Et pourquoi pas laisser tomber Android ?! Ce qui branche les patrons ce sont les robots et les robots militaires avec des budgets considérables, et ensuite le trans-humanisme …. on a le sentiment que Google subit le marché actuellement un peu comme microsoft avant …la technique de lancer des nouveaux ballons d’essais géniaux ça marche un temps, il faut donner l’impression que l’on a cogité fortement et que l’on va mettre tout son poids dans le nouveau service, plutôt comme Apple qui depuis 15 ans a quasiment réussi tous ses lancements alors que Google a plutôt raté la plupart des lancements ?! D’ailleurs le nombre de startups rachetées par Google pour être fermées sans suite est assez impressionnant 🙂 enfin pour finir, le cours de bourse et les résultats sont en baisse et calquent plutôt Microsoft. Attention si un nouveau moteur de recherche novateur est lancé et puissamment porté par de gros investisseurs cela pourrait être terrible car il faut être conscient que plus de la moitié du trafic web passe par les plateformes iOS, OSX et un peu windows (hors Google)….on n’est plus dans le monopole ….

    • Ça veut dire quoi « 75% du trafic web passe sur iOS » ?
      Android n’a qu’une petite part de marché de 90 % contre un immense 5% pour iOS, non ? :p

  15. Pour le plaisir, mon avis sur l’article :
    Échec en série ? Facebook a eu ses échecs, ses réussites, Google aussi… pourquoi ne pas parler de la proportion d’échec des deux ? je pense que ça serai plus drôle…

    Suggestions ? Et si le problème venait des contacts de la personne, mes suggestions sont bizarrement de meilleur qualité :/

    Mise à jour ? Preuve récemment, il y a toujours des maj, perso je suis sur FB et je vois pas où il voit les maj toutes les semaines…

    Analytics ? Google à Analytics, et Google+ y est intégré, peut être pas l’inverse, peut être pas assez, un point à améliorer… ça veux rien dire d’autre…

    Geek ? On rappel quand a été lancé Facebook et que G+ est arrivé en cours de route (ce qui explique que sa mère n’y est pas), en beta (ce qui explique les geeks présent)

    Média traditionnel ? A qui parlent t’il ? la ménagère sur facebook… le jeune sur twitter… certes les marques sont pas encore toute convaincu, certe y’a moins de monde, mais comme facebook et twitter ce n’est qu’un effet boule de neige qu’il ont pu avoir…

    Obligatoire ? par a+b si tu t’oblige à être sur G+ juste par obligation, tu pourris tout seul ta communication sur ce même réseau social, résultat… : rien tout simplement…

    2015 ? la seule chose que je sois sur c’est qu’un autre blog à la con va encore annoncer la mort de Google+, le reste… l’avenir nous le diras

    Analyse faite en 10min, peu être un peu moins que l’auteur vu que j’ai pas relu pour corriger les fautes… j’ai du louper ma vocation de blogueur :/

  16. Bonjour. C’est vrai que Google+ j’ai jamais accroché, déjà l’interafce google+ et comprendre comment çà marche et à quoi çà sert et quels bénéfices en retirer si on l’utilise, c’est pas évident à première vue. Et dès qu’un site web n’est pas évident à première vue, hop, les gens et moi meme décrochent, car il y a tellement d’autres services web plus faciles à utiliser ailleurs qui concurrencent ce service web. Voilà voilà.

Comments are closed.